Ballon d’or 2018: le dépit d’Antoine Griezmann, son regard noir et son ton sec

Le Croate Luka Modric a remporté  lundi 03 décembre 2018 le Ballon d’Or en devançant, Cristiano Ronaldo, Antoine Griezmann et Kylian Mbappé, sacré par ailleurs meilleur jeune de l’année. Mais la grosse déception est Antoine Griezmann qui n’a pas pu cacher son dépit.
En réponse à la question « Comment le vivez-vous ? », posée par un journaliste de L’Équipe, Antoine Griezmann a exhibé un regard noir et a répondu d’un ton sec : « Il ne fallait pas être à la maison les deux premiers jours après qu’on me l’a dit. » Comme pour cacher son dépit, il a ensuite éclaté de rire mais la gêne est restée perceptible jusque dans le regard du sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps, assis juste derrière.  Ce n’est un secret pour personne. Malgré des buts à la pelle, des passes laser et un doublé Coupe du monde-Ligue Europa, le meneur de jeu français n’a pas remporté le Ballon d’or 2018. Pire, il termine 3e, derrière Luka Modric, heureux vainqueur, et Cristiano Ronaldo.
« Le trophée, on verra… C’était normal d’être ici. C’est dommage qu’il n’y ait pas tout le monde (Cristiano Ronaldo et Lionel Messi étaient absents de la cérémonie, ndlr) mais je suis là, c’est le plus important. Si ce n’est pas un Français (qui remporte le Ballon d’or), c’est dommage… Peut-être que ça veut dire que la Ligue des champions ou un Championnat serait plus important qu’une Coupe du monde. » a t-il lâché sur BeIN Sports peu avant la cérémonie.
Toutefois, il serait judicieux de comprendre qu’une telle déception d’Antoine Griezmann en vaut sans doute la chandelle.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus