Bénin – Congrès de mise en conformité des FCBE: le PCB renouvelle le vœu pour l’union de l’opposition

Après le parti union sociale libérale (USL), le parti des Forces Cauris pour un Bénin Emergent (FCBE) tient depuis ce samedi 29 décembre 2018, son premier congrès extraordinaire consacré à la mise en conformité du parti aux nouvelles dispositions de la charte des partis politiques. Au cours de ce congrès, le parti communiste du Bénin a livré un message dans lequel il a affirmé l’échec de la gouvernance du président Patrice Talon. 

La commune d’Abomey calavi abrite depuis ce samedi matin, le premier congrès extraordinaire du parti des forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe). Ce conclave qui vient quelques semaines après le conseil national extraordinaire, permettra à cette force politique de l’opposition de se conformer à la nouvelle charte des partis politiques. En effet, selon cette loi, les partis disposent d’un délai de 6 mois pour se conformer aux nouvelles dispositions. Passé ce délai, ils perdent leur statut juridique.

[su_heading size= »17″]A lire aussi:Bénin : le PCB présente les défis à relever face à la situation politique du pays [/su_heading]

Invité comme parti allié, le parti communiste du Bénin a réitéré aux ténors du parti des Forces cauris pour un Bénin émergent, la volonté du peuple béninois de voir l’opposition affronter les prochaines élections législatives de 2019 en  rang serré. Le premier secrétaire exécutif du parti communiste du Bénin (PCB) et sa formation politique milite pour que cette volonté du peuple soit concrétisée et que l’opposition réussisse là où le pouvoir et ses soutiens ont échoué.

« Dans son propre camp, il voulait un seul parti ; il n’a pas réussi ; il est allé à deux et maintenant nous en sommes à cinq et peut-être six qui se réclament de lui et ce n’est pas encore fini. La leçon à tirer de tout cela et qui est incompréhensible pour l’autocrate, c’est que le problème de l’association des individus en parti politique pour parler des problèmes du pays ne se décrète pas. Cela se fait librement et tous ceux qui ont essayé de le faire par la contrainte ou par décret ont toujours échoué  » indique le PCB

Pour le Pcb, tout dans le pays démontre l’échec du pouvoir actuel. Et l’un des exemples patents de cet échec est le discours prononcé ce Jeudi 27 Décembre 2018 par le chef de l’Etat devant la représentation nationale sur l’état de la nation. En décembre 2016, Patrice Talon nous avait promis que les grands travaux allaient commencer au deuxième semestre 2017 ; on n’a rien vu. En décembre 2017, il nous a dit de garder patience et espoir et que les grands travaux allaient débuter au deuxième trimestre 2018. Juillet-août passés nous n’avons rien vu. Maintenant en décembre 2018, il nous annonce que tous les financements sont là et que tout va démarrer en 2019; insinue-t-il.

Pour ne pas continuer dans cette politique d’échec semble dire le parti communiste du Bénin, il souhaite de tous ses vœux l’unité de l’opposition pour les élections législatives de 2019. Le parti communiste se dit prêt pour cette unité.

Voilà pourquoi nous saluons cette dynamique d’union enclenchée et réaffirmée au dernier congrès de l’USL et souhaitons vivement qu’elle se poursuive pour combler les attentes de notre peuple.; conclut le parti communiste du Bénin

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus