Bénin – Discours sur l’état de la Nation: ce qu’il faut retenir du message de Patrice Talon

Le président de la République, Patrice Talon, a présenté ce jour Jeudi 27 Décembre 2018, son troisième message sur l’Etat de la nation. C’était ce matin au palais des gouverneurs à Porto Novo. Le mieux que l’on puisse retenir de son discours, est que le Bénin de par ses réformes et le mode de gouvernance qui allie rigueur dans la gestion de la chose publique et assainissement des finances publiques  est sur la bonne voie pour son développement.

Le président de la République, Patrice Talon, s’est conformé ce jeudi 27 décembre 2018 à l’article 72 de la constitution qui stipule:  » Le président de la République adresse une fois par an un message à l’Assemblée nationale sur l’état de la Nation. Il peut aussi à tout moment adresser des messages à l’Assemblée nationale. Ces messages ne donnent lieu à aucun débat; ils peuvent toutefois inspirer les travaux de l’Assemblée« .

Aucun secteur n’ été omis par le numéro 1 des béninois dans cet exercice annuel qui permet au chef de l’Etat de présenter les réalisations du gouvernement cours de l’année qui s’achève. Globalement, Patrice Talon s’est voulu porteur d’espoir pour la population béninoise dans son discours d’environ trente cinq pages.

Sur le plan de la sécurité

Si pour lui, l’insécurité zéro serait une utopie, il reconnait que grâce à des réformes intelligentes, le gouvernement a pu faire reculer le champ de l’insécurité. Patrice Talon en veut pour exemple, la tracasserie policière qui a disparu sur les principaux axes routiers. La fusion de la police et de le gendarmerie qui a permis un meilleur maillage sécuritaire du pays et les efforts du gouvernement  ont substantiellement amélioré les conditions de travail de ses hommes en uniforme.

 » Partout à l’intérieur de nos frontières, nous nous sentons davantage en sécurité. Mieux, les tracasseries policières ont quasiment disparu de nos routes. Nos compatriotes s’en félicitent, les étrangers en visite chez nous le soulignent et d’autres pays nous envient. »

Secteur de l’Eau:

Dans le secteur de l’eau, le chef de l’état a commencé par faire un état des lieux assez déplorable, car une bonne partie des béninois n’avait pas accès à de l’eau de qualité. Mais les efforts du gouvernement permettent désormais de desservir plus de trois Millions des béninois.

Secteur de la santé

L’état des lieux n’est pas reluisant dans ce secteur. Mais avec les réformes courageuses et déterminées, caractérisées par une lutte sans merci contre les médicaments falsifiés et les centres de santé illégaux, le gouvernement a réussi un début d’assainissement du secteur. Par ailleurs, la mise en service de l’hôpital de référence d’Allada, le démarrage des travaux de celui de Savè, d’adjarra et autres,… le lancement bientôt des travaux de construction de l’hôpital de référence d’Abomey Calavi et la réhabilitation des plateaux techniques de divers centres hospitaliers permettent de croire à une remontée de la pente.

Dans le même secteur, le chef de l’Etat a rappelé les différents projets sociaux dont l’objectif vise à favoriser l’accès au plus grand nombre à des services de soin de qualité. Dans ce cadre, Patrice Talon a mentionné la poursuite des césariennes gratuites, des soins gratuits de paludisme accordés aux enfants ainsi que la prise en charge gratuite des dialysés. Aussi, martèle Patrice Talon, le projet ARCH sera une réalité en 2019.

Secteur de l’Education

Dans le secteur de l’éducation, le président Patrice Talon a évoqué l’évaluation des enseignants dont l’objectif vise à améliorer la performance des éducateurs et par ricochet, élever le niveau des apprenants. Par ailleurs, dans la même optique, le gouvernement a amélioré le  taux de couverture des cantines scolaires qui passe aujourd’hui à 51%. Patrice Talon Talon a également fait mention de l’exonération des frais scolaires aux filles au niveau du premier cycle et dans la forme technique. Au niveau du sous secteur de l’enseignement supérieur, l’Etat a réussi à apurer les arriérés des allocations universitaires de l’année 2015 – 2016 – 2017. Par ailleurs, insiste le président de la République, la réforme au niveau de l’allocation universitaire a permis de doubler le nombre de bénéficiaire,  soit de 14 000 précédemment à 30 000 aujourd’hui.

Infrastructures routières

Dans le secteur des infrastructures routières, plusieurs chantiers sont  lancés dans tout le pays. La même attention a été accordée aux bitumages des pistes et voies pour faciliter le convoyage des produits entre les différentes routes. Ces travaux portent sur un linéaire total de 1.262 km et  les travaux d’entretien ont concerné plus de 11.000 km de pistes rurales au titre de l’année 2018.

« 

Au niveau du cadre de vie

Des travaux d’aménagement urbain sont lancés un peut partout pour améliorer et assainir le cadre de vie des populations. Un programme historique est également lancé par le gouvernement pour faciliter la mobilité dans certaines villes. C’est le cas par exemple du programme asphaltage dont les impacts commencent par être perceptibles par les populations. Il en est de même d’un grand programme d’assainissement fluvial dans la ville de Cotonou d’un montant d’environ 238 Milliards de francs cfa, ainsi qu’un programme de ramassage des ordures dans les villes du grand Nokoué qui entrera en vigueur dès 2019.

Développement économique

L’assainissement des finances publiques et la rigueur dans la gestion a permis à l’Etat béninois de faire un bond qualitatif qui lui a valu les félicitations de certains bailleurs et partenaires financiers dont le FMI qui a reconnu les impacts des réformes du gouvernement dans le cadre de l’assainissement des finances publiques.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus