Bénin: les FCBE plaident pour la cause des déflatés du régime du président Talon

Le parti des forces cauris pour un Bénin émergent (FCBE) a tenu son congrès national extraordinaire ce Samedi 8 Décembre 2018.  Les personnes qui se sont retrouvées sans emploi du fait des réformes du président Patrice Talon ont été au cœur des discutions.

Le licenciement collectif au port autonome de Cotonou et les citoyens qui ont perdu leur emploi dans les différentes sociétés et offices d’état ont occupé une belle part des discussions lors du conseil national extraordinaire du parti des forces cauris pour un Bénin émergent. Évaluant l’impact social de tous ces délattés, les responsables FCBE ont dénoncé la misère qui est faite au peuple béninois depuis l’avènement de ce régime alors que  le camp au pouvoir se la coule douce. Aussi, invite-t-il le gouvernement à réparer cette injustice en réintégrant les différents déflatés des sociétés et office d’Etat. Lire ci-dessous, un extrait de la déclaration des FCBE à ce propos.

Déclaration des FCBE sur la situation des déflatés du régime au pouvoir

Depuis le 06 avril 2016 notre pays traverse l’une des plus sombres périodes de son histoire.

Et pour cause, pour des raisons que seuls le pouvoir de la rupture et ses affidés ont le secret, des milliers d’hommes et femmes, béninois, se sont retrouvés du jour au lendemain sans emploi.

De Savè, dans le département des Collines, le Conseil National du parti FCBE apporte son soutien indéfectible à ces vaillants concitoyens, qui, d’une manière ou d’une autre, à un moment donné de l’histoire du Bénin, ont contribué au mieux-être du peuple béninois.

Considérant le taux déjà élevé du chômage dans notre pays ;
Considérant le marché très saturé de l’emploi ;
Considérant l’insolente opulence avec la laquelle sont traités les membres du gouvernement et le clan gouvernemental ;
Considérant les dépenses faramineuses auxquelles sont confrontées les caisses de l’État, en l’occurrence le leasing, les déplacements du Chef de l’État à l’étranger sans que la liste ne soit exhaustive ;
Considérant le sadisme dont fait preuve le gouvernement face à la souffrance du peuple ;
– Considérant par ailleurs le sacrifice consenti par tout agent de l’État ;
– Considérant que chaque agent de l’État a des charges familiales diverses;
– Considérant la loi sur les collaborateurs extérieurs votée par l’Assemblée Nationale
– Considérant qu’aucun intérêt personnel et égoïste de quelque citoyen, fut-il Président de République ne doit prévaloir sur l’intérêt général ;

Le Conseil National du parti FCBE dénonce et condamne :
– ce licenciement de masse inopportun
– la gestion maladroite des ressources humaines qui constituent chacune une pierre angulaire
– la mésestimation des compétences locales au profit de la main-d’œuvre extérieure.

Le Conseil enjoint par la même occasion, le gouvernement TALON, à la réintégration immédiate de ces déflatés des sociétés et offices d’État fermés.
En conséquence, le gouvernement et son chef créeraient un climat social plus apaisé.

CONSEIL NATIONAL FCBE

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus