Gabon – Etat de santé d’Ali Bongo: que comprendre par AVC et hémiplégie ?

Le président gabonais a été victime d’un AVC, le 24 octobre dernier, alors qu’il était en déplacement en Arabie saoudite pour prendre part au «Davos du désert». Si les autorités gabonaises ont choisi l’omerta sur la communication sur l’état de santé du président, la presse internationale n’a pas tari d’informations. Elle nous parle tantôt « d’AVC », tantôt « d’hémiplégie » pendant que les autorités gabonaises parlent de « légère fatigue ».

  • Qu’est-ce qu’une hémiplégie ?

Selon « Larousse Médical », une hémiplégie est une paralysie affectant la moitié (gauche ou droite) du corps. Elle peut concerner une ou plusieurs parties du corps en même temps : il existe des hémiplégies d’un bras, d’une jambe, parfois de la face, mais toujours sur un seul côté du corps. Il peut y avoir des hémiplégies de toute une moitié du corps.

  • Qu’est-ce qu’un Accident vasculaire cérébral (AVC) ?

Un Accident Vasculaire Cérébral (AVC) est une souffrance cérébrale brutale due à une perturbation de l’irrigation d’une partie du cerveau :
– soit parce qu’un caillot bouche une artère du cerveau (accident ischémique cérébral
ou infarctus cérébral),
– soit parce qu’une artère du cerveau éclate et que le sang s’en écoule (hémorragie
cérébrale).
La partie du cerveau mal ou plus irriguée peut être plus ou moins endommagée, ce qui entraîne des conséquences plus ou moins graves, permanentes ou pouvant régresser (paralysies, troubles du langage…).

  • Quels liens entre les AVC et l’hémiplégie ?

L’hémiplégie ou l’hémiparésie sont les séquelles les plus fréquentes d’un AVC. Suite à un AVC, le cerveau endommagé peut ne plus transmettre les ordres d’exécution des mouvements aux muscles. Il en découle une paralysie d’une ou plusieurs parties d’une même moitié du corps (bras et/ou jambe et/ou visage). C’est ce que l’on appelle une hémiplégie.

Une atteinte du côté droit du cerveau entraîne la paralysie du côté gauche du corps. Et vice versa.

L’hémiplégie peut être soit spasmodique (les muscles atteints sont raides), soit flasque (les muscles sont mous et affaiblis).

Selon Sante.lefigaro, en fonction du handicap moteur, on peut distinguer différentes formes d’hémiplégie :

  • L’hémiplégie totale. Les mouvements sont totalement déficitaires.
  • L’hémiplégie partielle. Des mouvements sont encore possibles.
  • L’hémiplégie proportionnelle. La jambe et le bras sont pareillement atteints.
  • L’hémiplégie non proportionnelle. L’un des membres est plus atteint que l’autre.

Plusieurs causes peuvent être à l’origine d’une lésion entraînant une hémiplégie :

  • Un défaut de la circulation des artères du cerveau (hémorragie, caillot)
  • Un traumatisme cérébral ou encore une tumeur. Il n’existe pas de traitement curatif de l’hémiplégie. En revanche, une rééducation débutée au plus vite après son apparition permet de retrouver certains gestes moteurs pour assurer un minimum d’autonomie.
  •  Les symptômes de l’hémiplégie

Les principaux symptômes de l’hémiplégie sont des faiblesses musculaires et une paralysie d’un seul côté du corps. La sévérité de la maladie dépend de l’individu et de l’atteinte cérébrale, nous rapporte Passeportsante.

Les signes cliniques généraux comprennent :

  • des difficultés pour marcher
  • un déséquilibre en fonction du côté atteint
  • une déficience voire une l’absence complète de motricité du bras et de la jambe du côté atteint

Etant donné qu’il s’agisse avant tout d’une atteinte au niveau du cerveau, d’autres symptômes peuvent également y être associés :

  • des difficultés d’élocution
  • des problèmes visuels
  • des troubles du comportement
  • des difficultés d’apprentissage
  • des crises d’épilepsie
  • un retard de développement et dans l’apprentissage.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus