Bénin: la divinité « Tolègba » de Godomey brulée, ce qu’en pense le Maire Georges Bada

Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 février 2019, au petit matin, la divinité « Tolègba » de l’arrondissement de Godomey, commune d’Abomey Calavi a pris feu. Un fait peu ordinaire qui ravive de vives polémiques sur l’opportunité ou non de la présence du Tolègba en plein cœur de la ville. Mais en réponse, le Maire de la commune d’Abomey Calavi, Monsieur Georges Bada a rassuré les adeptes de ladite divinité.

Située au beau milieu de la voie pavée quittant Calavi pour le CEG Godomey, la divinité Tolègba a été victime d’un incendie au petit matin du dimanche 17. Une divinité implantée depuis des années en plein cœur de la circulation et restée immuable malgré les récents aménagements urbains. Même l’entreprise qui était en charge de la construction de la route a été obligée de la contourner vue les appréhensions des dignitaires qui visiblement ne seraient pas d’accord pour sa relocalisation.

Mais suite à l’incendie,  beaucoup s’attendent dores et déjà à la disparition de la divinité. « C’est maintenant que la mairie de Calavi doit vite agir pour raser les résidus du terre plein central pour libérer l’espace public illégalement occupé » commente un internaute dans un groupe. Un avis à l’opposé de celui de la première autorité de la ville concernée qui a automatiquement réagi. En effet, se sentant interpeller, le maire de la commune de Calavi, Georges Bada a répondu sans faire dans la dentelle. « Mais non, la Mairie ne va rien raser mais plutôt contribuer à déplacer dans le respect de nos valeurs ancestrales, notre Fétiche. Tenez, un peu de dignité et de respect pour nos cultes et valeurs », a réagi Georges Bada.

Quid de la divinité Tolègba ?

Au Bénin, le panthéon Vodoun offre la pluralité d’une centaine d’esprits divinisés et hiérarchisées dont les esprits majeurs sont en langue fon du Bénin: le HEVIOSSO, le SAKPATA, le DAN, le GOU, le FA, le TOLEGBA…, pour ne citer que ceux là. Selon les initiés, la divinité TOLEGBA est le plus indiqué en raison du rôle de gardien qu’il joue dans la vie de toute la population.  » On peut tout dit de lui sauf satan ou esprit maléfique » et l’autre chose, « c’est l’ignorance des hommes qui les amène à croire que Tolègba est maléfique », ont répondu respectivement les professeurs chercheurs en culture endogène Dahoméenne Honorat Aguessi et Martial Gbaguidi cités par gespoir6.

Il est donc clair que les intentions de diabolisation collées aux dieux HEVIOSSO, SAKPATA, TOLEGBA et autres ne seraient que de l’ignorance, voire la perte d’identité. Si la Chine est fière  du dieu Boudha, l’Inde du dieu Indou et l’Europe de Jésus Christ pourquoi ne pas être fier de Tolègba?

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus