Bon à savoir: six (06) bienfaits des haricots pour votre santé

Accusés de provoquer d’inconfortables ballonnements, les haricots secs n’ont pas toujours bonne presse. Pourtant, ils font de la « résistance » en affichant leurs bienfaits auprès des plus sceptiques. Les haricots sont bénéfiques pour le cœur et les autres organes du corps humain.

Bénéfique pour le transit, en accroissant le soutien de la flore intestinale  tout en régulant les taux de sucre et de cholestérol dans le sang, le haricot dispose des vertus pour la santé. En   voici quelques unes.

1- Les haricots diminuent les effets liés à la ménopause

Une étude clinique a montré que les femmes qui consomment quotidiennement de grandes quantités de manganèse souffraient moins de maux de ventre et de changements d’humeur que celles qui en mangeaient peu. Le haricot jaune, vert, les haricots asperge et le haricot plat (aussi appelé haricot romain ou italien), sont de très bonnes sources de manganèse; alors, ajoutez-les à vos recettes de plats sautés!

2 – Les haricots réduisent les risques de cancer

Les haricots verts renferment une quantité impressionnante de pigments antioxydants appelés flavonoïdes, y compris le kaempférol et le quercétol. Une étude des cellules cancéreuses du sein et des intestins menées à l’Université Deakin en Australie a montré que ces deux composés ralentissaient, par un effet de synergie, la croissance des cellules cancéreuses.

3 – Les haricots protègent vos articulations

Une tasse (250 ml) de haricots plats ou jaunes ajoutée à votre salade préférée équivaut à 19 % de votre apport quotidien en potassium. En effet, il y a un lien entre l’arthrose des mains et des genoux et un faible taux de potassium dans le sang. Le potassium joue aussi un rôle important dans la coagulation du sang.

4 – Les haricots contiennent des fibres qui protègent votre cœur

Les fibres solubles contenues dans les haricots aideraient à abaisser le taux de mauvais cholestérol (LDL). De plus, il est prouvé qu’elles réduisent l’inflammation et la tension artérielle, ce qui est excellent pour le cœur. Une tasse de haricots verts ou jaunes représente 12 % de l’apport quotidien en fibres alimentaires (on parle de 19 % dans le cas des fèves de marais).

5 – Les haricots améliorent la densité osseuse

Des recherches ont montré que les haricots verts contiennent du silicium, un oligo-élément bénéfique pour la densité minérale osseuse chez les femmes non ménopausées et chez les hommes. Ce n’est toutefois pas le cas chez les femmes ménopausées (les scientifiques pensent que l’interaction entre le silicium et l’œstrogène serait en cause). En effet, une autre étude, menée au Rayne Institute, au Royaume-Uni, a montré que le silicium contenu dans le haricot vert était assimilé plus facilement par le corps que celui présent dans d’autres légumes. Par conséquent, le silicium devient aisément disponible pour les besoins du corps, notamment le développement des os.

6 – Les haricots favorisent l’absorption du fer

La vitamine C est un antioxydant puissant qui contribue à l’absorption du fer et intervient dans la fabrication du collagène, protéine essentielle pour le bon fonctionnement du cartilage. Une tasse de haricots verts ou jaunes ajoutée à votre plateau de crudités représente 19 % de l’apport quotidien en vitamine C; et ½ tasse de fèves des marais ou de haricots de Lima en fournit l’équivalent de 25 %.

Les haricots secs sont souvent synonymes de flatulences. Pour réduire cet effet, plutôt que de les rayer définitivement de son alimentation, il suffit, avant de les cuisiner, de les laisser tremper durant quelques heures (voire une nuit) dans de l’eau bouillante additionnée d’une cuillerée à soupe rase de bicarbonate. Cela permet d’amollir la pellicule qui entoure les graines, responsable des désordres intestinaux.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus