Politique

Gabon – Prestation de serment au Maroc: « au moins, on ne manque pas d’imagination »

La prestation de serment de la nouvelle ministre de la défense gabonais, Rose Christiane Ossouka Raponda, a eu lieu mardi 12 février à l’ambassade du Gabon au Maroc. Une cérémonie qui a nécessité le déplacement de la cour constitutionnelle du pays, ce qui n’est pas du goût de certains opposants politiques.

C’est vraiment une situation inédite qui s’est produite dans l’histoire du Gabon, avec cette cérémonie de prestation de serment d’un ministre, qui a eu lieu en dehors du territoire du pays. En effet, nommée ministre de la défense le 30 janvier 2019, suite au limogeage d’Etienne Massard, Rose Christiane Ossouka Raponda a prêté serment mardi au Maroc dans l’enceinte de l’ambassade du Gabon, en présence des membres de la Cour constitutionnelle et du Premier ministre, devant Ali Bongo, le président de la république. Une situation qui indigne plusieurs politiques et qui créée la polémique au pays. « Au Gabon au  moins, on ne manque pas d’imagination », ironise un opposant, rapporté par Rfi.

--- Publicité---

L’opposant Jean-Gaspard Ntoutoume Ayi s’insurge : « dans quel pays on déplace une Cour constitutionnelle et on lui demande d’exercer ses fonctions dans un pays étranger ? Ce nouvel épisode prouve que le chef de l’Etat n’est pas en capacité de diriger le Gabon. Au moins Abdelaziz Bouteflika est en Algérie », conclut ce responsable de l’Union nationale. Ce mini-remaniement était intervenu deux semaines seulement, après la prestation de serment des autres membres du gouvernement devant le président de la République, qui était revenu pour l’occasion quelques heures au Gabon.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité