Législatives 2019 au Bénin : des verrous à l’obtention du quitus fiscal ?

 

 Pièce maîtresse entrant dans la constitution du dossier des législatives, le quitus fiscal atteste que le potentiel candidat est à jour vis-à-vis des impôts. Mais dans une alerte lancée à l’opposition, le député Valentin Djènontin dénonce des verrous à l’obtention de ce précieux document.

Depuis son exil, le député de la 6è circonscription électorale prévient d’un guet-apens qui guette l’opposition. Valentin Djènontin donne l’alerte et invite l’opposition à se réveiller pour contraindre la Direction générale des impôts à libérer les quitus fiscaux déjà disponibles.

‘’Aucun candidat de l’opposition n’aura de quitus fiscal avant 72h de la clôture du dépôt des dossiers pour les législatives d’avril 2019. Le paiement d’impôts dus au nom de société sera réclamé aux candidats de l’opposition responsables, associés ou gérants de société dans un délai où ils ne pourront plus payer pour obtenir le quitus fiscal avant la clôture du dépôt des dossiers de candidature’’, selon l’alerte de Valentin Djènontin ayant parcouru les réseaux sociaux.

Pour lui, c’est l’un des procédés du régime pour empêcher la candidature des opposants.

Les jours à venir nous édifieront quant aux appréhensions de l’ex-ministre de Boni Yayi.

Rappelons que pour obtenir le quitus fiscal, le candidat devra fournir une copie de la carte d’identité nationale ou du passeport en cours de validité,  une copie de l’acte de naissance, une attestation de résidence, une photo d’identité et remplir un formulaire disponible en ligne.

 

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus