Société

L’homosexualité va-t-elle rester un crime au Kenya ? report de la décision de justice

Le très attendu jugement de la Haute Cour du Kenya sur la constitutionnalité de lois criminalisant l’homosexualité a été reporté au mois de mai, a annoncé aujourd’hui un des juges, évoquant une masse de travail importante.

La Haute Cour de Nairobi devait se prononcer sur la dépénalisation des relations entre personnes de même sexe, aujourd’hui punies de 14 ans dans le pays, mais elle a repoussé son verdict au 24 mai prochain.

--- Publicité---

« Vous n’allez peut-être pas aimer les nouvelles que j’ai « , a annoncé le juge Chacha Mwika en arrivant dans la salle d’audience pleine à craquer. Le magistrat a repoussé de trois mois la date du verdict.

« La pile de dossiers est plus haute que moi », a justifié Chacha Mwita, un des juges travaillant sur cette affaire, soulignant par ailleurs qu’un de ses collègues est en congé et que les trois juges dans ce dossier ont également été assignés à de nombreuses autres affaires. « Nous prévoyons de nous voir en avril, si tout va bien, afin de voir si nous pouvons parvenir à une décision », a-t-il ajouté en salle d’audience, avant de fixer la nouvelle date du jugement au 24 mai.

La Haute Cour du Kenya a été saisie en 2016 par des organisations de défense des homosexuels, qui demandent que soient abrogées des lois datant de l’époque coloniale criminalisant l’homosexualité.

Une section du code pénal kényan prévoit que quiconque a une « connaissance charnelle contre l’ordre naturel » peut être emprisonné 14 ans, tandis qu’une autre prévoit cinq ans de prison pour les « pratiques indécentes entre hommes ». Les plaignants estiment que les sections du code pénal sur l’homosexualité sont en directe contradiction avec la constitution adoptée en 2010, qui prévoit l’égalité des citoyens devant la loi.

Selon le gouvernement, 534 personnes ont été accusées d’homosexualité entre 2013 et 2017. Les organisations militantes ont prévu des mesures de protection au cas où la loi serait maintenue.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité