Nigéria : la fièvre de Lassa fait ravage dans le pays, déjà 42 morts en Janvier

Le Nigeria a enregistré 42 décès dans le dernier foyer découvert de fièvre de Lassa, a annoncé vendredi le Nigeria Center for Disease Control.

Le 21 janvier, le centre avait déclaré une épidémie de la maladie qui tue des centaines de personnes au Nigeria chaque année. «Depuis le début de l’épidémie de 2019, il y a eu 42 décès parmi les cas confirmés. Le taux de létalité chez les cas confirmés est de 19,7% », indique le rapport. Au total, 538 cas suspectés ont été signalés dans 16 des 36 États du pays, dont 213 positifs, 325 négatifs et deux probables, a indiqué le groupe dans un rapport de situation. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé vendredi qu’elle déployait des experts pour aider à enrayer l’épidémie.

La fièvre de Lassa, du nom du village nigérian où elle a été découverte pour la première fois, est transmise par les excréments ou l’urine de rats Mastomys, communément appelés «rats multimammés». Elle peut aussi être transmise d’un humain à un autre par simple contact avec la sueur, le sang ou autre sécrétion d’une personne infectée. La fièvre, les maux de tête, les vertiges, les maux de gorge, les malaises, la toux, les nausées, les vomissements, les douleurs thoraciques et les pertes auditives sont les symptômes de la maladie.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus