Sécurité

RDC : encore une attaque contre un centre de traitement d’Ebola

Des assaillants armés ont attaqué mercredi un centre de traitement du virus Ebola dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), provoquant un incendie et déclanchant à une longue fusillade avec les forces de sécurité, ont annoncé des responsables de la santé.

L’attaque dans la ville de Butembo était la deuxième dans l’est du Congo touché par le virus Ebola cette semaine. Dimanche, des assaillants non identifiés ont incendié un centre de traitement dans la ville voisine de Katwa, tuant une infirmière. L’identité et le motif des assaillants n’étaient pas clairs. Les travailleurs humanitaires ont été confrontés à la méfiance dans certains domaines alors qu’ils s’efforçaient de contenir une épidémie d’Ebola. Des dizaines de milices armées attaquent également régulièrement les civils et les forces de sécurité dans les régions frontalières de l’est du Congo avec l’Ouganda et le Rwanda, ce qui a considérablement entravé la riposte à la maladie.

--- Publicité---

Le ministère de la Santé a déclaré dans un communiqué que 38 patients présumés souffrant d’Ebola et 12 cas confirmés se trouvaient dans le centre au moment de l’attaque. Quatre des patients avec des cas confirmés ont fui et sont recherchés, a ajouté le communiqué. Aucun des patients recensés n’a été blessé, pas plus que des membres du personnel, a ajouté le ministère. L’organisation caritative médicale française Médecins sans frontières (MSF), qui gère le centre avec le ministère, a condamné « l’attaque déplorable » et a déclaré que ses efforts étaient concentrés sur la sécurité immédiate des patients et du personnel. L’épidémie actuelle d’Ebola, déclarée pour la première fois en août dernier, est la deuxième plus meurtrière de la fièvre hémorragique depuis sa découverte au Congo en 1976. Elle aurait déjà tué au moins 553 personnes et en aurait infecté plus de 300 autres.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité