Retour sur la restitution de la tête du chef Kanak, Ataï, décapité par l’armée coloniale (vidéo)

Comment la France a restitué la tête du chef Kanak, Ataï, décapité par l’armée coloniale française ? Tranchée à coups de hache, puis volée, décharnée et sciée, la tête du Grand Chef Ataï a longtemps empoisonné les relations entre l’ex-colonie française de Nouvelle-Calédonie et la métropole. Sur demande de ses descendants ses restes sont restitués à sa patrie, il y a bientôt 05 ans.

Altai_grand_chef_Kanak_1878@Wikipédia

Selon les informations relayées par le site African Daily Voice, c’est après des décennies de combat, que le crâne et le masque mortuaire de ce héros néo-calédonien, ainsi que celui de son conseiller, cachés dans les collections du Musée de l’homme, à Paris, ont été enfin rendus à sa tribu le 02 septembre 2014. Récit d’une barbarie d’Etat dont les ex-colonies d’Afrique ont été aussi le théâtre, particulièrement l’Algérie et le Cameroun.

136 ans après sa mort, le crâne du chef kanak Ataï restitué à sa famille

Retour sur l’histoire

La rivalité entre la France et l’Angleterre fait rage dans l’océan pacifique. Le 24 Septembre 1853, les troupes françaises s’emparent de la Nouvelle – Calédonie où 30.000 bagnards et délinquants notoires sont envoyés de la métropole vers l’ile. Entre 1853 et 1878 les Kanaks se soulèvent à 25 reprises contres les colons, car le grand chef de Komalé, Ataï n’admet pas l’occupation coloniale française et refuse de faire allégeance. Ainsi il mène l’insurrection contre l’occupant et s’oppose aux confiscations des terres par les colons.

Pendant six mois, la répression étant violente, 1.200 Kanaks se sont vus massacrés, et le 1er Septembre 1878, Ataï alors âgé de 45 ans est tué puis, décapité par les forces coloniales. Sa tête exposée à Houméa comme trophée militaire, est ensuite placée dans un bocal d’alcool puis expédiée à Paris par bateau. Sur place la tête est moulée puis décharnée, et son cerveau prélevé. La tête du grand chef Ataï est alors cachée au musée de l’homme à Paris.

Au début des années 1980, ses descendants mènent un combat pour retrouver les restes de leur ancêtre.  Alors en l’an 2000, le crâne du grand chef Ataï a été identifié s’en suivra sa restitution le 28 Août 2014 soit 136 ans après sa mort. Le crane de Méche (appelé le sorcier) son conseiller, est également restitué.

Le 02 septembre 2014, les cranes de Ataï et de son conseiller Méché sont de retour à la Nouvelle Calédonie. Berge Kawa, un de ses descendants en parle (vidéo)

https://www.facebook.com/AFRICANDAILYVOICE.fr/videos/871244696596321/?t=4

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus