People

USA: Barack Obama clashe les rappeurs

L’ancien président des États unis Barack Obama était invité lors d’un meeting en Californie. Lors de ce rendez-vous l’ex-président américain s’est présenté comme “le mari de Michelle” puis s’est adressé aux hommes et tout particulièrement aux rappeurs.

En effet , l’ancien président américain Barack Obama se trouvait récemment à Oakland en Californie pour célébrer le 5 ème anniversaire de « My Brother’s Keeper ». Il s’agit d’un programme que l’ex-président avait créé en 2014, ayant pour objectif de favoriser l’accès au monde professionnel pour les jeunes noirs américains. Sur le podium, Barack Obama était accompagné du basketteur Steph Curry. Lors des présentations, il s’est présenté en déclarant qu’il est le mari de Michelle Obama : « Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis le mari de Michelle, Barack. ».
Au tour de Steph Curry, il l’a présenté au public comme « le mari d’Ayesha ». Une manière de se présenter qui a été bien saluée et qui laisse voir que la femme ne doit pas seulement être cantonnée dans son rôle d’épouse.
Barack Obama se serait peut-être inspiré de George Clooney. L’on se souvient qu’en octobre 2018, au cours de la soirée Variety’s Power of Women, l’acteur américain avait débuté son propos en se présentant de la manière suivante : « Bonsoir, je suis George, le mari d’Amal Clooney », une manière de rendre hommage à l’avocate.
C’est en abordant le thème de la masculinité que Barack Obama en est venu à parler des rappeurs. Il a commencé par énumérer soigneusement les qualités qui, selon lui, régissent un homme. « Être responsable, travailler dur, être gentil, respectueux, compatissant », a-t-il précisé. Cette introduction ainsi faite, l’ancien occupant de la Maison Blanche s’est penché sur le cas du rap. Et notamment sur l’image faussée de l’homme véhiculé par les rappeurs. Dans un premier temps, en évoquant leur sexualité. « Si vous n’avez rien à prouver en ce qui concerne votre sexualité, vous n’avez pas besoin de huit femmes autour de vous qui twerkent, Si vous n’avez vraiment rien à prouver en ce qui concerne votre situation financière, vous ne porteriez sans doute pas une chaîne qui pèse trois kilos autour du cou » Un généreux tacle adressé aux clips de rap qui mettent parfois (souvent ?) en scène de façon peu avantageuse l’image de la femme.
Barack Obama a par ailleurs adressé un message de soutien aux femmes qui portent un « double fardeau », faisant ainsi directement référence au racisme et au sexisme.

--- Publicité---

 

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité