A la UnePolitique

Algérie: Bouteflika perd des plumes politiques de grand calibre

L’étau se resserre davantage autour du président Abdelaziz Bouteflika, depuis la confirmation de sa candidature à la prochaine présidentielle le dimanche 03 mars. Des figures de proues de la classe politique acquises à sa cause, démissionnent l’une après l’autre.

L’Organisation nationale des moudjahidines, les anciens combattants de la guerre d’indépendance qui soutenait bec et ongles Bouteflika, se sont enfin déclarées solidaires des manifestants qui s’insurgent contre le coup de force d’un 5ième mandat de Bouteflika. Et ce n’était qu’un début. Que ce soit au sein des partis du FLN et du RND, à l’Assemblée nationale ou encore parmi les membres du patronat et du syndicat UGTA, la liste s’allonge.

--- Publicité---

Plus tôt dans la semaine, la classe politique de Bouteflika a connu la défection de Sid Ahmed Ferroukhi du Front de libération nationale (FLN) et de l’Assemblée nationale. Il ne tolère pas la politique de la sourde oreille du gouvernement face aux revendications des manifestants anti-Bouteflika.

Le lundi 4 mars : «  six élus locaux du FLN – trois à Boghni, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, et trois autres à Tichy (wilaya de Béjaïa) – ont annoncé aussi leur démission de leurs Assemblées populaires communales (APC) respectives, en guise de contestation contre la reconduction du système. Ces derniers ont été rejoints par le maire FLN d’Amizour et par Khaled Tazaghart, élu sur la liste du Front al-Moustakbal, qui a démissionné de son poste de député », informe Jeune Afrique.

Cette vague de démission intervient alors que le président Bouteflika est dans un état très critique à l’hôpital universitaire de Genève et pourrait succomber à tout moment. Cependant, par le biais d’un discours lu par la ministre des TIC, Imane-Houda Feraoun ce jeudi 7 mars 2019, le président Bouteflika a mis en garde contre “la récupération” du mouvement contre sa candidature à un 5e mandat par des “catégories malveillantes, intérieures ou extérieures”.

---Publicité---

Un commentaire

  1. Franchement, il y a des gens sui ne devraient pas naître comme ce monsieur. Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité