Algérie: quand le rap s’invite dans les manifestations anti-Bouteflika (vidéo)

La contestation anti-Bouteflika sous laquelle vit l’Algérie depuis que le président Abdelaziz Bouteflika a annoncé dimanche 03 mars sa candidature au prochaine joute électorale est une source d’inspiration pour les fanatiques de la voix. Du rap au solo, l’inspiration déborde.

En Algérie, les rappeurs sont en première ligne dans le mouvement contre un cinquième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. En effet, plusieurs artistes de renom ont écrit des chansons en guise de soutien aux manifestations. La chanson M3ana rebi (« Dieu est avec nous ») de ZEDK a cumulé plus de 830 000 vues en trois jours. Autre hymne au changement,  « Libérer l’Algérie » interprété par plusieurs personnalités, ou encore « Allô ! le système » sorti le 4 mars dernier par une artiste algérienne en exil en République Tchèque depuis 2017. Parmi les nombreux artistes contraints de quitter leur pays ces dernières années à cause du climat politique tendu, certains se sont joints aux manifestants comme le rappeur Soolking qui a défilé à Paris le 3 mars.

Ces manifestations anti-Bouteflika, interviennent dans un contexte où, le président Bouteflika qui séjourne à l’hôpital universitaire genevois depuis le 24 février, est actuellement dans un état très critique selon « la Tribune de Genève ». Il avait été victime d’un AVC en 2013. Dès lors, ses apparitions en public sont très calculés et à la fois très rares.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus