Bénin – concertation Houngbédji-partis politiques: les raisons du retrait du RE

Le Parti Restaurer l’Espoir (RE) de l’ancien Ministre Candide Azannaï s’est retiré de la concertation entre le Président de l’Assemblée Nationale, Adrien Houngbédji et les partis politiques en lice pour les législatives d’avril prochain. Et pour cause!

Le Président de l’Assemblée Nationale poursuit les tractations en vue des élections législatives inclusives conformément à la mission à lui confiée par le chef de l’Etat, Patrice Talon, le 06 mars dernier à l’issue de sa rencontre avec la classe politique. C’est dans ce cadre qu’après les anciens chefs de l’Etat, Nicéphore Soglo et Boni Yayi ainsi que les émissaires de l’Organisation des Nations Unies(Onu), le chef du parlement béninois échange en ce moment avec les dix formations politiques en lice pour les prochaines législatives de même que le Parti Communiste du Bénin (Pcb) et le Front Souverain. Mais le Parti Restaurer l’Espoir (RE) de Candide Azannaï s’est retiré de cette rencontre.

De source proche du parti, Restaurer l’Espoir (RE) pose comme préalable la libération de son récépissé qui serait confisqué au Ministère de l’intérieur. Mieux, il remet en cause le format de la concertation que coordonne le Président de l’Assemblée Nationale qui, à en croire les responsables du parti, n’est qu’un moyen pour légitimer le replatrage des deux lois mises en cause.

Par ailleurs, Candide Azannaï et les siens contestent la médiation du Président de l’Assemblée Nationale. Selon eux,  “il ne peut pas être juge et partie”.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus