Bénin – Crise électorale: les différentes propositions en vue du consensus

La session extraordinaire convoquée ce lundi 18 Mars 2019 par le président de l’Assemblée nationale prévoit parmi les points à l’ordre du jour, l’examen des différentes propositions faites par les partis politiques pour une sortie de crise. La mission confiée au président Adrien Houngbédji est d’obtenir le consensus autour de ses propositions. 

Pour remettre la balle à terre et trouver une voie de sortie de crise, le président Patrice Talon a investi le président de l’Assemblée nationale de la mission de conduire les pourparlers. Les différentes rencontres tenues par ce dernier avec les partis politiques en lice pour les législatives a permis au comité mis en place par le parlement de recueillir les propositions.

La session de ce jour lundi 18 Mars 2019 actuellement repoussée au jeudi prochain, devait se pencher sur les dites propositions pour qu’à l’issue des débats, une décision consensuelle soit prise pour dégeler l’impasse actuelle.

Les différentes propositions faites par les partis politiques: 

Plusieurs partis politiques ont versé leur proposition au comité parlementaire mandaté pour recueillir le point de vue des différents leaders politiques. Les différentes propositions déposées sur la table du bureau de l’Assemblée nationale se présente comme suit:

  • Parti Union sociale libérale ( Usl ) :
    1- l’abrogation de la Charte des partis en vigueur
    2- l’abrogation du Code électoral en vigueur
    3- la suppression du processus électoral en cours et la modification du calendrier électoral.
    4- la reconnaissance de l’existence juridique de tous les partis politiques de l’opposition.
  • Les Forces cauris pour un Bénin émergent ( Fcbe ) et Restaurer l’espoir ( Re ), proposent conjointement  :

1- l’adoption d’une loi modificative à titre exceptionnel de la charte des partis ;

2- l’adoption d’une loi modificative à titre exceptionnel du Code électoral ;
2- la relecture du calendrier électoral
3- la délivrance sans délai du quitus fiscal à tous les demandeurs
4- la suppression du certificat de conformité comme pièce à fournir.

  • L’Union démocratique pour un Bénin nouveau ( Udbn ) suggère :  principalement l’amendement des articles 242, 46 et 112 du Code électoral.
  • Le parti Force cauris pour le développement du Bénin ( Fcdb ) appelle à :

1- la modification du calendrier électoral mais dans le délai constitutionnel
2- une dérogation aux candidats n’ayant pas de quitus fiscal
3- la révision de l’article 242 du Code électoral.

  • La Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement ( Dud ) propose :
    1- l’arrêt du processus électoral en cours
    2- la relecture du Code électoral
    3- la relecture de la Charte des partis politiques,
    4- l’amnistie et la grâce présidentielle pour certains compatriotes.
  • Le Bloc Républicain ( BR ) et l’Union Progressiste ( UP ) : n’ont pas fait de proposition car n’ayant rien à se reprocher dans la crise actuelle selon eux.
  • Le PRD se pliera à la décision qui sortira des négociations.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus