Politique

Bénin – Législatives 2019: Valentin Houdé de plus en plus proche de l’opposition

Le président de la Dynamique unitaire pour la démocratie et le développement de l’honorable Valentin Aditi Houdé est de plus en plus proche de l’opposition politique. C’est du moins ce qui se dégage de ses attitudes ces derniers jours . Certaines sources proches du premier questeur de l’Assemblée nationale confirment l’information. Plusieurs raisons motivent cette option du douanier à la retraite.

Ce n’est plus une rumeur. Le  premier questeur de l’Assemblée nationale, septième législature, Valentin Aditi-Houdé, n’est pas allé à la rencontre initiée par le chef de l’Etat le mercredi 6 mars dernier. Alors que tous les partis politiques proches de la mouvance présidentielle étaient au rendez-vous, l’élu de la 6ème circonscription électorale a brillé par son absence. Contrairement aux autres partis de l’opposition qui, par voie administrative, ont marqué leur désaccord à ce rendez-vous historique, Houdé est resté muet. Ce silence stratégique signifie que l’homme  serait en train de prendre peu à peu ses distances vis-à-vis du pouvoir central.

--- Publicité---

Avant le boycott de la rencontre à la présidence de la République, il a posé d’autres actes qui prouvent à suffisance que son cœur bat sérieusement pour l’opposition. Tenez: lors de la visite de travail de la commission de la CEDEAO, il a été aperçu aux côtés des forces de l’opposition sans être hué comme les membres des FCDB. C’est une preuve tangible que même l’opposition traditionnelle reconnaît la position claire, sans équivoque de l’honorable Houdé. Et ce n’est pas la première fois.

Houdé égal à lui-même

Qu’il vous souvienne que lors des débats budgétaires à l’Assemblée nationale en septembre 2018, l’honorable Houdé n’a pas caché ses sentiments face à la proposition de la réduction du budget de l’institution parlementaire. ‘’Si je suis de la mouvance, je ne dois pas défendre aveuglement ce qui n’est pas défendable’’, s’indignait-il. Sachant qu’en politique toute action appelle une réaction conséquente, il ajouta « je le dis. Si ça va me coûter quelque chose, que ça me coûte ». Certains observateurs de la vie politique avaient depuis lors prédit une probable fin de la collaboration entre Houdé et Patrice Talon. Ses proches évoquaient aussi la guéguerre qui l’opposait à son ancien allié, Barnabé Dassigli. Alors que la paternité de l’AND les divisait, Patrice Talon a appelé son rival  à un poste ministériel. C’est un désaveux voire un camouflet  politiquement parlant.

C’est d’ailleurs la raison fondamentale pour laquelle Houdé s’est refusé d’appartenir aux blocs tant souhaités par le chef de l’Etat. Il a décidé de faire cavalier seul, comptant sur les trois communes constituant la 6ème circonscription électorale : Abomey-Calavi, Sô-Ava et Zè. Son histoire politique renseigne à tout point de vue que Houdé n’a jamais adopté une position stable en politique, surtout à la veille des consultations électorales. Il examine les différents camps en compétition et choisit celui qui l’arrange le mieux.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité