Bénin – Santé: pour non respect des nouvelles réformes, 11 formations sanitaires fermées

La commission mise sur pied pour veiller au respect de nouvelle reformes dans le domaine de la santé a voulu effectuer une pause pour faire le bilan des actions menées durant le premier trimestre 2019, et a fait l’objet d’un point de presse ce vendredi 15 mars 2019 au ministère de la Santé à Cotonou.

11 formations sanitaires dont six publiques et 5 privées, ont été fermées. C’est l’une des informations capitales qu’il faut retenir du point de presse organisé par la Commission chargée du contrôle des structures des prestations des soins médicaux (Cccspsm), et relayée par le quotidien le Matinal. Ces fermetures font suite à la mauvaise qualité des soins donnés aux malades. Aussi, est il constaté que plusieurs formations sanitaires ne sont pas en règle vis-à-vis des nouvelles réformes du système de santé.

[su_heading size= »17″]A lire aussi :Bénin : célébration de la journée mondiale du rein [/su_heading]

Selon les informations reçues du quotidien Le matinal, la commission a opéré six saisines et inspecté 440 formations sanitaires. Et ceci, pour avoir constaté des cas répétés de mauvais accueil, de traitement et de décès, de mauvaises prestations administratives dans plusieurs centres de santé et hospitaliers universitaires dans certains centres de santé publics.

« Nous avons constaté une organisation inadéquate des ressources humaines, l’insuffisance de la pertinence du diagnostic médical et l’inadéquation de certains traitement », a déclaré Blaise Ayivi, Coordonnateur de la Cccspsm avant de remarquer l’insuffisance de matériels roulants pour transporter les malades. Des irrégularités qu’il compte remonter à ses supérieurs afin que cette situation puisse être réglée. Mais Blaise Ayivi, invite tout de même les agents de santé au travail bien fait afin de réduire la mortalité maternelle, néonatale.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus