Bénin – Université d’Abomey Calavi: la FADESP ploie sous une étonnante dette

A l’université d’Abomey Calavi, certaines facultés sont confrontées à des difficultés dont sont bien conscients les acteurs à divers niveaux. C’est le cas des dettes sous lesquelles ploie la Faculté de Droit et de Sciences Politiques (FADESP).

Hormis l’aménagement vert de la faculté de Droit et de sciences politiques (FADESP) qui présage d’un avenir radieux de l’institution, cette dernière est confrontée à des difficultés de paiement des docteurs non recrutés et des doctorants qui s’occupent essentiellement des travaux dirigés (TD) et des corrections de copies. La nouvelle a été annoncée jeudi 21 février 2019 aux doctorants et docteurs par le nouveau décanat lors d’une séance regroupant les acteurs de la FADESP. A l’occasion, discutant de la créance, le décanat a, sans donner la moindre explication, annoncé publiquement que la dette de la FADESP s’élève à près de 160 millions de F CFA.

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Rock Gnahoui: « la nomination des doyens de facultés ne s’est pas faite sans raison » [/su_heading]

Selon une source très proche du décanat, « le non paiement des docteurs non recrutés remonte à des années où ces acteurs sont intimidés parce que les uns espèrent soutenir leurs thèses et les autres espèrent un recrutement dans la fonction enseignante ». Une situation qui crée  la démotivation des doctorants et des docteurs et affecte le bon déroulement des activités académiques dans ladite Faculté.

Pour l’heure, le décanat a promis rembourser ses créanciers afin de mettre les doctorants et les docteurs dans de bonnes conditions. Reste à savoir comment les autorités de la FADESP comptent faire des profits et rembourser jusqu’à 160 millions de F CFA.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus