Crise algérienne: L’Union Africaine réagi enfin

La crise algérienne devient très inquiétante aux yeux de l’Union Africaine. Par la voix de son président de la commission, Moussa Faki, l’instance africaine s’est dite préoccupée et a appelé à un dialogue national en Algérie afin de mettre fin à la « crise » qu’a connue le pays à cause de la manifestation populaire contre le président Abdelaziz Bouteflika et son régime.

« L’Union africaine suit de près l’évolution de la situation en Algérie », a déclaré Faki dans un communiqué de presse rendu public samedi, appelant à « un dialogue national pour parvenir au consensus nécessaire à la mise en œuvre précise de ces réformes dans un climat de paix, de stabilité et de durabilité ». Il a toutefois reconnu et salué la « nature pacifique des marches, qui témoigne de la grande conscience et du sens des responsabilités du peuple algérien et de tous les acteurs concernés ».

Le président de la Commission salue également les décisions du président Bouteflika prises le 11 mars 2019 dans son plan en sept points, en particulier sa décision de ne pas se porter candidat à la présidence. De son côté, le responsable a exprimé la solidarité totale de l’Union africaine avec l’Algérie à ce stade de son histoire, soulignant qu’il était pleinement convaincu que le peuple algérien trouverait toutes les ressources nécessaires pour relever les défis actuels et mettre en place la réforme nationale souhaitée.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus