Ghana: « Non Lieu » dans l’affaire opposant Asamoah Gyan à Sarah Kwablah et 3 autres

En 2016, l’international ghanéen Asamoah Gyan avait porté plainte contre Mme Sarah Kwablah et 3 autres pour escroqueries et extorsion de fonds dans une affaire où le joueur avait été accusé de viol et de sodomie. Un tribunal d’Accra vient de déclarer un non-lieu.

Asamoah Gyan, né le 22 novembre 1985 à Accra est un footballeur international ghanéen qui évolue au poste d’attaquant à Kayserispor. Ce dernier avait porté plainte en 2016 contre quatre personnes pour complot et extorsion de fonds après que Sarah Kwablah eut prétendu avoir été violée.
Après examen de la plainte, un tribunal d’Accra au cours de l’audience présidé par le juge Afia Agbanu Kumador a confirmé le non-lieu de l’affaire. Le tribunal a déclaré que le plaignant n’a pas pu prouver son accusation contre les accusés que sont : Sarah Kwablah, Osarfo Anthony, Chris Handler et Ekow Micah.
Pour rappel des faits, au mois de juin 2016, une prétendue affaire de sodomie a été rapportée par un journal en ligne où l’international Asamoah Gyan était accusé. Il aurait eu des relations sexuelles et des relations anales avec Sarah et qu’elle en était tombée enceinte.

Selon le site Koaci, l’international avait en son temps avoué avoir eu des relations sexuelles avec Sarah Kwablah le premier jour où il l’avait rencontrée après avoir fait connaissance sur les réseaux sociaux. Selon ses dires, c’est Sarah elle même qui lui aurait envoyé un message après son retour de la CAN 2015.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus