Diplomatie

OTAN: accusée d’être la menace de l’organisation, la Russie Réagit

Le ministère tchèque de la Défense a annoncé considérer la Russie comme une des menaces principales pour l’OTAN. Parmi les autres dangers figurent le terrorisme et les cyberattaques. Pour Moscou, il voit dans ce genre de déclarations un prétexte de l’Alliance pour déployer plus d’équipements et de bataillons près des frontières russes.

Outre le terrorisme et les cyberattaques, le ministre tchèque de la Défense, Lubomir Metnar, a désigné la Russie comme la troisième menace pesant sur l’OTAN actuellement.  «Le terrorisme est en première place parmi ces menaces, en particulier, le danger de développement d’organisations terroristes locales dans le monde. En seconde position je place les menaces informatiques, et en troisième, les menaces provenant de la Russie», a déclaré Metnar.

--- Publicité---

L’autorité ministérielle pense que les menaces russes comprennent le réarmement des troupes, leur déploiement, un grand nombre d’exercices militaires, ainsi que des «événements liés aux autres pays de l’ancien bloc socialiste». Il ajoute que «l’ordre des menaces dans ce cas n’est pas très important, car leur dynamique peut évoluer très rapidement».

Actuellement, le ministère tchèque de la Défense se penche sur une analyse détaillée des risques qui existent dans le monde. Ce travail est en phase finale, a-t-il souligné. Des hommes politiques d’Occident, plus souvent ceux de Pologne et des pays baltes, évoquent souvent la «menace russe». Néanmoins, Moscou a souligné à plusieurs reprises que la Russie n’attaquerait jamais un pays de l’OTAN. Selon le ministre russe des Affaires étrangères, l’Alliance le sait très bien, mais elle en profite simplement pour déployer plus d’équipements et de bataillons près des frontières russes.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité