Société

Malawi-chasse aux albinos: le gouvernement instruit une commission d’enquête

Sous pression de la société civile qui lui reproche son inaction, le président du Malawi Peter Mutharika a annoncé vendredi 08 mars, avoir nommé une commission d’enquête pour élucider une récente vague d’attaques meurtrières visant des personnes albinos du pays.

La sécurité des albinos est menacée au Malawi, au Mozambique et en Tanzanie où, selon certaines croyances, les organes des albinos portent bonheur et apportent la richesse. Principalement au Malawi, la situation est très préoccupante et la société civile ne cesse de s’inquiéter. En effet, le chef de l’Etat Peter Mutharika est la cible depuis plusieurs semaines de vives critiques à la suite d’une nouvelle série d’attaques, récurrentes dans son pays, contre les albinos. Il a donc nommé une commission d’enquête pour élucider une récente vague d’attaques meurtrières visant des personnes albinos du pays. Cette commission, présidée par l’ancien juge de la Cour suprême du pays Robert Chinangwa doit rendre ses conclusions d’ici le 30 avril prochain, a précisé la présidence dans un communiqué. Selon Vonews Afrique « Dans de nombreux cas, les victimes sont tuées pour leurs organes, utilisés dans des séances de sorcellerie. »

--- Publicité---

L’Association des albinos au Malawi, qui se dit frustrée par l’inertie du gouvernement en la matière, a organisé mercredi dans la capitale du pays Lilongwe une manifestation qui a été bloquée par la police alors qu’elle se dirigeait vers la présidence. En juin 2018, Amnesty International avait indiqué que 148 crimes contre les albinos avaient été enregistrés depuis novembre 2014 et 21 d’entre eux avaient été tués.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité