Sénégal: Karim Wade en passe d’être amnistié

Un vent de bonheur souffle à la faveur de Karim Wade au Parlement sénégalais. Exilé au Qatar depuis sa condamnation par la justice de son pays, Karim Wade est en passe d’être amnistié, selon le député de Bokk Guis-Guis, Cheikh Mbacké Bara Doly.

Gracié en 2016 sous le premier mandat de Macky Sall, le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade, Karim Wade, n’a point participé à la présidentielle du 24 février dernier. Pour cause, les 7 sages du Conseil constitutionnel ont estimé que sa condamnation à « six ans de prison fermes et 138 milliards de francs CFA d’amende pour enrichissement illicite », l’empêche théoriquement de s’inscrire sur la liste électorale et donc de participer aux élections. Cependant, Karim Wade pourrait enfin nourrir d’espoir après avoir saisi la cour d’appel de justice de la CEDEAO sans succès. En effet, au cours de la réunion d’évaluation de l’élection présidentielle du 24 février dernier, le député de Bokk Guis-Guis, Cheikh Mbacké Bara Doly, a révélé avoir été saisi par des députés pour introduire une loi d’amnistie pour Karim Wade.

« Il y a des députés au niveau de l’hémicycle, dont je tairais le noms, qui m’ont demandé d’introduire une loi d’amnistie pour la libération de Karim Wade. En effet, je suis en train de travailler sur ça mais je pense que cela ne peut être possible qu’après la tenue des élections locales », a-t-il fait savoir, dans des propos rapportés par le journal Libération.

Cheikh Abdou Mbacké Bara Doly a opiné sur la main tendue de Macky Sall : « La main tendue par le président Macky Sall, n’est pas actuellement une préoccupation pour nous. L’heure est à la préparation des prochaines élections locales que nous allons remporter sans aucun doute », rapporte Libération.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus