Sénégal-Présidentielle : le « deal cousu de fil blanc » entre Me Wade et Macky Sall mis à nu

Au lendemain de la victoire écrasante du président Macky Sall au premier tour de la présidentielle du 24 février dernier, l’un des acteurs de la vie politique sénégalaise, se dit convaincu qu’un « deal indécent » aurait été signé entre Macky et Me Wade sur le dos du peuple.

L’appel au boycott lancé par l’ancien président sénégalais Abdoulaye Wade et ses maintes agitations lors de la récente campagne présidentielle, ne sont rien d’autre qu’une stratégie bien cocotée entre lui et le président réélu, afin d’opérer une diversion au sein de l’opposition, selon le leader du mouvement « Léral Askan wi ». Pour Oumar Faye, Abdoulaye Wade a tout simplement renoncé à sa noble mission d’opposant devant Macky Sall, au grand bonheur   de son fils Karim Wade. C’est ainsi, que le Pape du Sopi aurait orchestré un « deal indécent » avec Macky Sall sur le dos du peuple.

« J’ai dit dans plusieurs déclarations que Karim Wade et Oumar Sarr étaient les plus grands alliés de du président Macky Sall et le Pds n’a fait pendant tout ce temps que de la comédie politique. A preuve cette neutralité de Abdoulaye Wade durant la présidentielle, était plus destinée à sauver son fils, que sauver le peuple sénégalais comme il l’avait promis à son arrivée » s’emporte Oumar Faye.

Pour lui, en se livrant à ce « deal cousu de fil blanc » le leader du Pds s’est exclu des grâces d’une bonne partie du peuple. Et, s’il aventurait aujourd’hui, à se promener vers Sandaga, il n’y aurait pas, quatre individus pour l’acclamer. » Wade a profité de l’estime que lui portent les Sénégalais pour régler ses affaires personnelles. Cela ne lui sera jamais pardonné. »

Dans les coulisses de la visite de Me Wade chez Alpha Conde

Alors qu’il avait un peu plus tôt initié une campagne de résistance nationale axée sur le boycott de la présidentielle, Me Wade a épousé le silence après sa fameuse rencontre chez le président Alpha Condé. Une rencontre sur laquelle, il n’a pas point pipé mot dès sont retour au bercail. Mais, selon Sénégal Direct : « l’arrivée de Me wade à Dakar ne serait pas étrangère à l’invitation du président Guinéen à Me Wade qui menaçait de saboter la Présidentielle du 24 février prochain. Aussi, le retour imminent de Karim Wade, candidat malheureux à la Présidentielle, ne serait pas non plus étranger à la venue de cet hôte qui l’avait conduit à Doha, après sa sortie de prison. Pour sûr, un intense lobbying est de mise entre Conakry et Dakar pour régler l’affaire du fils de Wade, condamné mais aussi réconcilier le Pape du sopi et le Président Macky Sall », a révélé le média .

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus