USA- frontière mexicaine: le Pentagone débloque un milliard de dollars pour le mur

Le Pentagone a annoncé dans la soirée de ce lundi 25 mars, avoir débloqué un milliard de dollars pour la construction d’une section du mur à la frontière avec le Mexique. L’information a été rendue publique dans un communiqué signé de  Patrick Shanahan, chef du pentagone.

Cette initiative portée par le président Donald Trump est confrontée à de nombreuses réticences de la classe politique surtout dans le rang des démocrates. En effet, c’est une satisfaction morale pour le président Trump après la diffusion du communiqué du chef du Pentagone Patrick Shanahan.  Le département de la Sécurité intérieure (DHS) a demandé au Pentagone de construire une portion du mur frontalier dans la région d’El Paso au Texas, et le corps du génie de l’armée de Terre « est autorisé à se coordonner directement avec le DHS et les gardes-frontières pour entreprendre la planification et la mise en œuvre de ce projet à hauteur d’un milliard de dollars », indique le secrétaire à la Défense par intérim.

[su_heading size= »17″]A lire aussi :  USA: Trump, pro-israélien divague sur le plateau du Golan[/su_heading]

Selon le communiqué, cet acte se justifie par un paragraphe de l’article 10 du Code des Etats-Unis qui « donne au département de la Défense le pouvoir de construire des routes et des barrières et d’installer des éclairages pour empêcher (…) le trafic de drogue transfrontalier ». Ces fonds seront donc utilisés pour construire un mur de 91 km de long et de 5,5 mètres de hauteur, précise le communiqué, construire et réparer des routes et installer des éclairages dans le secteur de Yuma et El Paso.

Cette première enveloppe fait suite à la procédure d’urgence nationale déclenchée le 15 février dernier par Donald Trump après les refus du Congrès de lui accorder le budget qu’il réclamait. Cette procédure doit lui permettre de contourner les parlementaires afin de débloquer plus de huit milliards de dollars de financements. Farouchement opposé à toute politique migratoire, cet acte du pentagone vient conforter la volonté du président Trump de barrer la voie à l’immigration clandestine.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus