Venezuela: un double véto russo-chinois sur la résolution américaine

Un projet américain de résolution appelant à des élections «libres, justes et crédibles» et à des «livraisons d’aide humanitaire sans entraves» au Venezuela, a été rejeté ce jeudi 28 février 2019, par la Russie et la Chine, qui y voyaient une tentative de changement de régime. La Russie a également échoué à faire adopter son projet de résolution qui appelle à « soutenir la souveraineté et l’intégrité territoriale du Venezuela et à utiliser toutes les méthodes diplomatiques pour régler la situation ».

La Russie et la Chine ont mis leur veto à la résolution sur le Venezuela que les États-Unis ont présenté au Conseil de sécurité des Nations unies. Le projet en question, affirmait entre autre «l’autorité constitutionnelle» de l’Assemblée nationale que dirigeait l’opposant Juan Guaido évincé et qui s’est par après auto-proclamé président du Venezuela. Moscou et Pékin voyaient dans la proposition américaine une forme d’ingérence dans les affaires intérieures d’un Etat souverain. Moscou a ainsi appelé à voter contre la résolution américaine, l’ayant qualifié de «publicité propagandiste, dictée en majorité par des considérations politiques intérieures».

Le texte aurait été sans précédent et revenait à «limoger un président», selon l’ambassadeur russe à l’ONU, Vassily Nebenzia. «Les Etats-Unis s’entêtent dans leur escalade», a-t-il dénoncé. «L’objectif, c’est le changement de régime», a insisté le diplomate russe.

« Probablement, les États-Unis ont pour but d’entrer dans l’Histoire. Si cette résolution était adoptée, ce serait le premier cas dans l’Histoire où le Conseil de sécurité destituerait un Président et en nommerait un autre dans un pays souverain», a tenu à souligner le représentant de la Russie auprès de l’ONU, Vassili Nebenzia.

L’Afrique du Sud, membre non permanent du Conseil de sécurité, a aussi voté contre le texte américain qui avait le soutien de neuf pays, notamment européens et latino-américains. Trois pays se sont abstenus.

L’échec de la Russie

Un projet de résolution rédigé par la Russie soutenant le gouvernement Maduro et la recherche d’une solution politique au Venezuela a ensuite été rejeté par faute de voix suffisantes.

Le texte russe, qui visait à dénoncer « les menaces de recourir à la force » contre Caracas, agitées régulièrement par les États-Unis, n’a recueilli le soutien que de quatre pays (Russie elle même, Chine, Afrique du Sud, Guinée équatoriale).

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus