People

Atteinte d’endométriose, Enora Malagré ne pourra pas concevoir

Au mois de décembre dernier, Enora Malagré témoignait sur les conséquences dramatiques de l’endométriose sur son corps. Dans une interview accordée aux Éclaireuses, la chroniqueuse s’est confiée sur sa maladie qui a été diagnostiquée après qu’elle a fait plusieurs fausses couches.

Atteinte d’endométriose depuis maintenant huit ans, l’ancienne chroniqueuse de Touche pas à mon poste ! est aujourd’hui consciente qu’elle ne pourra pas tomber enceinte. Dans une interview accordée aux Eclaireuses, l’animatrice française confie avoir entamé le deuil de la grossesse.

--- Publicité---

« J’avais l’impression d’être une non-femme »

Le plus dur pour l’ex-chroniqueuse de Touche pas à mon poste, c’est de se dire qu’elle ne pourra, a priori, jamais tomber enceinte :  « La plus grande des douleurs, c’est le fait de ne pas pouvoir avoir de bébé. J’avais l’impression d’être une non-femme. Le regard des autres femmes est différent. (…) J’aimerais avoir des enfants, mais je ne peux pas. On est obligé de donner un peu de son intimité, une intimité qu’on n’a peut-être pas envie de livrer, une intimité qui est douloureuse. J’en suis encore au stade où il va falloir faire le deuil non pas d’avoir un enfant, mais d’être enceinte. J’entame le chemin de ce deuil, mais ce n’est pas évident.‘ « 

Une solution envisagée lourde de conséquences

Enora Malgré semble être arrivée à un stade critique de sa maladie, et elle explique que les médecins envisagent une solution radicale pour elle : « Je suis à tel stade où l’on commence à me parler d’hys­té­rec­to­mie. Je ne vous cache pas que psycho­lo­gique­ment parlant, ça me fait un peu peur d’en­vi­sa­ger de ne plus avoir d’uté­rus à mon âge. Déjà que c’est compliqué d’avoir des enfants, là ça serait la dépres­sion. » On lui souhaite bien du courage.

Zoom sur l’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique tout particulièrement douloureuse au moment des règles. L’endométriose se caractérise par le développement des cellules de la muqueuse qui tapissent l’utérus (appelée endomètre) en dehors de la cavité utérine. Ces cellules migrent sur le péritoine (membrane qui recouvre les organes de l’abdomen), les ovaires, les trompes, le cul-de-sac de Douglas (situé en arrière de l’utérus) les intestins et la cloison située entre le rectum et le vagin. Sensibles aux variations hormonales, elles saignent au moment des règlesMais ce sang ne peut s’écouler par le vagin. L’inflammation qui s’ensuit est souvent à l’origine de douleurs – surtout pendant les règles et lors des rapports sexuels – qui peuvent devenir chroniques.

L’endométriose, un obstacle à la fertilité ?

L’endométriose peut en effet entraîner la stérilité féminine, surtout lorsqu’elle est diagnostiquée tardivement, c’est-à-dire lorsque la femme consulte parce qu’elle n’arrive pas à tomber enceinte… Quand l’affection se situe au niveau des ovaires, elle entraîne des kystes perturbant l’ovulation. Située sur le péritoine et les trompes, elle provoque parfois des adhérences qui peuvent gêner la captation de l’ovule par la trompe ou empêcher le passage des spermatozoïdes ou de l’oeuf.

 

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité