Bénin-Législatives 2019: Moins de tâches pour la commission électorale

La commission électorale nationale autonome n’aura pas trop de difficultés pour faire le dépouillement et donner les grande tendance. En quelques heures seulement, Emmanuel Tiando et ses collègues pourront sortir les grandes tendances et situer les Béninois quant à leurs représentants au parlement à l’issue du vote du 28 avril prochain.

Deux listes seulement sont en compétition pour les législatives du 28 avril prochain. il s’agit de l’Union progressiste et du Bloc républicain. C’est une satisfaction pour les travailleurs de la commission électorale. Satisfaction parce que les années antérieures, ils avaient à veiller pour sortir les grandes tendances dans les meilleurs délais. Le travail était ardu et personne et c’était sans répit . Ils redoutaient encore cette tâche quand, faute de consensus au sein de la classe politique, ils s’aperçoivent que seulement deux partis sont admis à compétir pour les prochaines consultations législatives.

C’est comme le second tour d’une élection présidentielle. La Cena est la plus heureuse dans l’imbroglio politique actuel. Moins de dépense dans la confession des spécimens, moins de matériels roulants pour le convoyage des matériels lourds et légers vers les centres de vote et in fine, moins d’efforts intellectuels pour dévoiler les grandes tendances. Contrairement aux législatives antérieures où on enregistre une foultitude de partis politiques, les prochaines n’enregistreront plus que deux. Les grandes tendances pourraient être connues au lendemain du scrutin.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus