Politique

Bénin – Législatives 2019: retour sur les grands moments des derniers jours de la campagne

Officiellement lancée le jeudi 11 avril 2019 par la commission électorale nationale autonome (cena) par une déclaration lue par le président de l’institution, la campagne électorale ouverte le vendredi 12 avril sera clôturée ce soir à minuit. Durant les deux semaines, les différents candidats en lice ont sillonné tout le pays pour solliciter le suffrage des électeurs. Nous vous proposons les grands moments de cette campagne électorale.

Pendant deux semaines, les différents candidats sur les deux listes en lice pour le compte des élections législatives du 28 avril 2019 villes et hameaux sur l’ensemble du territoire à la recherche de suffrage des électeurs. Sans propos belliqueux, Bloc Républicain et Union Progressiste, les deux listes retenues par la commission électorale nationale autonome  ont mené sur le terrain la campagne électorale en vu d’avoir la majorité de députés pour la huitième législature. Voici un peu l’ambiance de la campagne telle que menée sur le terrain.

--- Publicité---

Quelques grands moments de la campagne: 

  • Le maire d’Athiémé, Joseph Amavi Anani impose le BR dans la 17è:

Dans la 17è circonscription électorale regroupant les communes d’Athiémé, de Comé et de Grand-Popo, le candidat tête de liste du Bloc Républicain, le maire d’Athiémé, Joseph Amavi Anani, accompagné de son titulaire, Félix Akplakou, cadres et personnalités de la commune d’Athiémé, a tenu ce jeudi 25 avril 2019 un grand meeting sur l’aire de jeux de l’École primaire publique d’Adohoun (commune d’Athiémé), son village natal. Unanimement soutenu par jeunes, femmes, élus locaux, sages et notables qui lui ont promis en langue Kotafon, de mettre en déroute dans la commune les candidats de l’union progressiste pour lui ouvrir le boulevard du palais des gouverneurs. A son tour, il a présenté son parti comme le meilleur et demande à toute la jeunesse béninoise de soutenir massivement la liste du bloc républicain afin qu’elle puisse triompher .

  • Dans la 10è circonscription électorale, UP et BR se donnent la main:

Dans la 10è circonscription électorale, l’honorable André Okounlola et le ministre Dossouhoui en charge de l’agriculture montrent le symbole que la campagne électorale n’est pas toujours de l’adversité. C’est à travers un géant meeting tenu ce jeudi dans à la maison des jeunes de Savè que les deux personnalités pourtant membres de partis politiques concurrents se sont soutenus sur le terrain. En effet, le ministre en charge de l’agriculture et membre fondateur du parti « union progressiste (UP)  a apporté son soutien à l’honorable André Biaou Okounlola du bloc républicain (BR) en invitant les populations à voter massivement pour sa liste.  » En tant que natif des Collines, je ne peux ne pas venir soutenir mon frère dans ses campagnes de proximité pour le scrutin du dimanche 28 avril 2019″ a -t-il signifié.

  • Bio Tchané met Djougou sous sa domination:

Du centre des jeunes de Djougou, à l’auto-gare centrale et à Djinguiré-Béri, le trio Abdoulaye Bio Tchané, Mamoudou Wallys Zoumarou et Nouhoume Bida Youssoufou, tous candidats aux législatives de 2019 sur la liste du parti bloc républicain (BR), ont sillonné ce jeudi, les arrondissements 1, 2 et 3 de Djougou pour solliciter les suffrages des populations le dimanche prochain, rapporte l’ABP.  » Depuis 12 jours, nous sommes en train de parcourir les 122 villages administratifs et quartiers de ville de notre circonscription », a martelé le député Nouhoume Bida Youssoufou, « Dans les différentes localités parcourues, nous avons été bien accueillis, nos messages ont été également passés et j’ai l’impression que ces messages ont été bien perçus », a renchéri le candidat Mamoudou Wallys Zoumarou Boda, tête de liste dudit parti dans cette circonscription.

  • Aké Natondé boucle la boucle à Covè pour l’UP:

C’est par une caravane géante que les quatre (04) candidats de la 24ème circonscription électorale et leurs suppléants ont marqué de leurs empreintes la Commune de Covè. Sur une distance de plus de 3 km, les militants caravaniers ont bouché par leur nombre, l’axe menant de l’hôtel-de-ville au stade omnisports de la commune. Hommes, femmes, jeunes, leaders traditionnels et groupes de conducteurs de taxi-moto, déterminés à la cause de l’UP ont voué leur conviction politique à Aké Natondé et à sa suite, promettant un raz-de-marrée électoral sans partage, jurant de rafler les quatre (04) sièges dans la 24ème circonscription électorale. Selon l’ABP, la trajectoire est marquée de chants et danses au rythme populaire enivrant des fanfares. Lors de son intervention, le candidat Lazare Sèhouéto, a mis l’accent sur les raisons qui doivent motiver les électeurs à faire le choix de l’UP, le 28 avril prochain. « Puisque l’Union progressiste c’est le partage, la solidarité, l’accompagnement à la réalisation des infrastructures socio-communautaires pour le bonheur des populations, point n’est besoin d’aller en aventure » s’est vanté Lazare Sèhouéto face aux militants.

  • Bruno Amoussou met en état de siège le 11è, 12è  CE :

Le président Bruno Amoussou a mouillé le maillot dans les 11è et 12è circonscription électorale pour les candidats de l’union progressiste de cette circonscription électorale. Au cour de ses échanges avec la population, le président Bruno Amoussou aurait dit que l’opposition qui continue d’espérer que les élections n’auront pas lieu aura la honte le dimanche. Des propos qu’il a démentis par le biais du secrétaire administratif du parti « Union Progressiste ». Les propos du « Dadjè national » rapportés par la presse auraient été déformés.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité