A la UneSport

CAN 2019: réaction du président de la CAF au recours du Comores

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision panafricaine Afrique Média, le président de la Confédération africaine de football (CAF), Ahmad Ahmad est revenu sur la qualification du Cameroun pour la CAN 2019 et la requête des Comores face au Tribunal arbitral du sport (TAS) pour l’annuler.

Le Cameroun qui n’avait besoin que d’un match nul pour se qualifier a décroché son billet le samedi 23 avril 2019 après son large succès contre les Comores (3-0), lors de la 6e journée des éliminatoires CAN 2019 et a terminé à la deuxième place au classement du groupe B, derrière le Maroc. Mais, bien que le Cameroun ait réalisé cet exploit, la peur d’être recalé les habitait. Car la bataille finale les attendait sur le terrain judiciaire avec les Comores. Mais, les Lions Indomptables du Cameroun peuvent pousser un ouf de soulagement suite à la réponse du président de la CAF au Comores.

--- Publicité---

« Il faut que les Comores changent de discours », déclare le président de la  CAF à la chaîne de télévision Afrique Média.

Recours de la FFC

La Fédération comorienne (FFC) a déposé il y a plusieurs semaines un recours devant le Tribunal arbitral du sport contre la Confédération africaine de football (CAF). La FFC dénonce en effet le maintien du Cameroun en éliminatoires par la CAF. Elle veut que le TAS fasse appliquer le règlement de la compétition. Autrement dit, Le Comores demande au Tribunal arbitral du sport (TAS), l’exclusion du Cameroun des qualifications pour la CAN 2019.

« L’article 92 ne s’applique pas »

« Quant à la victoire sur le papier, il faut vraiment des irrégularités pour que cela soit pris en compte. Notre règlement est clair. L’article 92 parle d’un retrait et d’un désistement. Et juridiquement ce n’est pas le cas. Donc l’article 92 ne s’applique pas. C’est la CAF qui a décidé de reporter la CAN du Cameroun , et de faire ce glissement (désormais en 2021, ndlr). C’est un report, pas une annulation de la CAN au Cameroun », argumente Ahmad. « Le Cameroun n’est pas frappé par cet article que les Comores veulent utiliser, ajoute Ahmad. Et faute de texte bien clair là-dessus, c’est le Comité exécutif qui prend la décision ».

« Et Nous avons pris la décision que ce groupe, où était le Cameroun, a deux qualifiés. Et celui de l’Égypte, pays organisateur, n’a qu’un seul qualifié (en plus de l’Égypte, ndlr) », conclut Ahmad.

Avec cette prise de position de Ahmad Ahmad, le Cameroun a remporté une deuxième victoire par rapport à sa participation à la prestigieuse compétition continentale. Mais, reste à savoir si le TAS ira dans la même logique que le patron du football africain. Wait and see.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité