A la UnePolitique

La Russie réagit à la démission de Bouteflika

A l’instar des Etats-Unis et de la France qui ont réagi à la démission du président Bouteflika, la Russie a réagi ce mercredi 3 avril 2019. Elle craint une ingérence étrangère dans les affaires internes de l’Algérie.

«Nous espérons que, quoi qu’il arrive, les processus internes qui se déroulent dans ce pays et qui relèvent exclusivement des affaires intérieures de l’Algérie se dérouleront sans ingérence de pays tiers », a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, rapporte l’AFP.

--- Publicité---

Moscou espère aussi que la transition qui s’annonce n’aura «aucune  répercussion sur le caractère amical de nos relations bilatérales»,  selon l’agence de presse française.

Washington et Paris réagissent

La première réaction à la démission du Président Abdelaziz Bouteflika est venue de Washington : «il revient aux Algériens de décider comment gérer cette transition en  Algérie», a déclaré le porte-parole de la diplomatie américaine, Robert Palladino. S’en est suivie celle de la France : «nous sommes confiants dans la capacité de tous les Algériens à poursuivre cette transition démocratique dans ce même esprit de calme et de responsabilité»,a déclaré le chef de la diplomatie française, Jean-Yves Le  Drian.

 

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité