Libye : un probable gouvernement d’union dans un mois (Haftar)

Le commandant militaire libyen Khalifa Haftar aurait laissé entendre qu’un « gouvernement d’union » pourrait être formé « dans quelques semaines ou un mois ».

Selon une source proche du commandant militaire, Haftar aurait fait cette affirmation samedi en s’adressant à des jeunes de la ville de Benghazi, dans l’est du pays. Haftar, a ajouté la source, a attribué ce phénomène à « l’incapacité des dirigeants libyens à fournir aux jeunes du pays des possibilités d’emploi suffisantes ». Les responsables du gouvernement libyen basé à Tripoli n’ont pas encore commenté les propos rapportés par Haftar. A la fin du mois dernier, cependant, Ghassan Salameh, envoyé de l’ONU en Libye, a annoncé qu’une conférence nationale parrainée par l’ONU se tiendrait le 14 avril à Ghadames, une ville du nord-ouest de la Libye.

La Libye est en proie à la tourmente depuis 2011, lorsqu’un soulèvement sanglant soutenu par l’OTAN a entraîné l’éviction et la mort du président Mouammar Kadhafi après plus de quatre décennies de pouvoir. Depuis lors, les divisions politiques marquées en Libye ont donné deux sièges de pouvoir rivaux ; l’un à Tobrouk et l’autre à Tripoli, et une multitude de groupes de milices lourdement armés.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus