A la UnePolitique

Bénin: la communauté internationale invite Patrice Talon à réinitialiser le compteur

La communauté scientifique internationale adresse une lettre au chef de l’Etat béninois. La lettre qui porte la signature d’une trentaine de scientifiques venus des cinq continents indique que les élections du 28 avril sont sources de violences débouchant sur les violences et la mort. C’est pour éviter le pire que les scientifiques du monde invitent Patrice Talon à annuler les élections afin d’éviter l’embrasement du pays.

Le Bénin fait parler de lui dans le concert des nations de la plus vilaine manière. Après les appels sans succès de certaines organisations internationales (UA, CEDEAO, ONU,…) c’est la communauté scientifique internationale qui se saisit de la situation électorale et interpelle le chef de l’Etat. Dans sa lettre, elle dresse le bilan macabre des événements ayant émaillé le processus électoral. Elle déplore les morts qu’il y a eu au cours des manifestations populaires.

--- Publicité---

Craignant pour la suite des événements, la communauté scientifique internationale constituée d’éminents professeurs d’université d’Afrique, d’Europe et d’Amérique, préconise l’annulation des élections. C’est, selon la communauté, l’ultime solution à la crise qui a fait de nombreux dégâts. Elle demande au chef de l’Etat d’organiser « une autre élection sur des bases qui garantissent, au lieu de l’exclure à priori, la participation de l’opposition à une compétition ouverte, transparente et nationale ».

Parmi les signataires de la lettre, il y a Maurice Ahanhanzo Glèlè, Wolé Soyinka, Boubakar Boris Diop, Henry John Drewal, Paulin Hountondji, Robert Dossou, Vicentia Boko et bien d’autres professeurs de haut rang. Va t’il donner un échos favorable à la requête de ses érudits quand on sait qu’il tient à l’application stricte des lois votées par les députés?

---Publicité---

3 commentaires

  1. S’il tenait autant au respect des lois et autres, il aurait donné suite depuis très longtemps suite à cette demande de la Cours HOLO d’envoyer le decret d’application de la grille salariale des ministres. S’il tenait au respect des lois, il aurait intimé l’ordre à ses députés du BMP de déclarer dans le délai de 15jrs requis par les textes de leur biens. S’il tenait au respect des textes il aurait fait respecter l’exécution de la décision de la Cours africaine des droits de l’homme dans le cadre du procès Sebastien Ajavon contre l’état béninois et faire annuler la décision de la CRIET. S’il devait respecter les lois de la républiqueles kioskes de la BoulangerieTINCY ne peuvent pas continuer à occuper l’espace public quand les pauvres bonnes dames en sont chassées. Celui que les béni’ois ont par erreur et bêtise gravissime conduit à la tête de la marina ne respecte qu’une seule chose ses intérêts pas plus. mais l’histoire retient toujours la fin tragique des tyrans.

  2. Patrice Talon a toujours cru avoir la science infuse. Il se targue du génie dont il s’est forgé dans le monde des affaires, celui de la ruse, et de la rage, celui d’organiser la compétition en prenant le vilain soin de miner le parcours qui doit conduire ses adversaires sur le ring. Celui des dés honteusement pipés.
    Des voix éclairées et légitimement autorisees se bousculent pour dénoncer la supercherie si bien orchestrée. Mais Le mis en cause et ses complices s’obstinent à vouloir confisquer le seul pouvoir réservé au peuple au lieu de le conquérir dans les urnes .
    Les sages conseils de la communauté scientifique ne feront pas fléchir le roi dans ses convictions car, croit-il, il a la science infuse, celle de la ruse et de la rage!

  3. Ceux qui commettent là vous me faites rire. Vous êtes bel et bien des intellectuels tarés.. Depuis quand une communauté scientifique intellectuelle ordonné à un président de la république d’une nation.. vous allez en souffrir mais vous ne pourrez rien faire.. la date du 16 pointe déjà sous votre nez.. Dites aussi à cette communauté Scientifique international de donné à Ford du Togo de quitter aussi le pouvoir.. vous n’avez encore rien vu

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité