Affaire glyphosate : Monsanto lourdement condamné par la justice américaine

Monsanto a subi son plus grand revers lundi. Un jury californien lui a ordonné de verser plus de 2 milliards de dollars à un couple qui affirme que son tueur de mauvaises herbes Roundup a causé leur cancer.

La société, qui appartient maintenant au géant allemand de l’agrochimie Bayer, a été condamnée à verser plus de 2 milliards de dollars à Alva et à Alberta Pilliod, qui accusent la société d’être responsable de leur cancer. C’est le troisième cas impliquant Monsanto ces derniers temps. L’année dernière, un juge a confirmé le verdict du jury selon lequel Roundup, l’herbicide le plus largement utilisé dans le monde, avait provoqué le cancer du gardien d’école, Dewayne Johnson, et était devenu le premier cas de ce type. En mars 2019, un jury fédéral californien a conclu que son produit de désherbage Roundup avait provoqué le cancer d’Edwin Hardeman, âgé de 70 ans. Lors de ce dernier revers de la société, un jury a décidé lundi 13 mai, que Monsanto était responsable du cancer du lymphome non hodgkinien (LNH) des Pilliods. Il a été condamné à verser 1 milliard de dollars de dommages et intérêts à chacun d’eux et à plus de 55 millions de dollars de dommages-intérêts compensatoires.

Brent Wisner, l’un des avocats des plaignants, a commenté que le verdict « est aussi clair qu’une déclaration que vous pouvez obtenir sur le fait qu’ils doivent changer ce qu’ils font. » Environ 11 200 plaignants, qui affirment avoir été exposés au glyphosate dans le désherbant de Monsanto, poursuivent la société en justice. Cependant, en réponse à la décision de lundi, Bayer insiste sur le fait que le glyphosate est sans danger. « Bayer est déçu de la décision du jury et fera appel du verdict dans cette affaire », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus