Afrique du Sud: l’ANC en tête des législatives, selon des résultats partiels

Au pouvoir depuis 1994 en Afrique du Sud, le Congrès national africain (ANC) arrive en tête des législatives, selon les résultats partiels publiés ce jeudi de ce premier test électoral pour le président Cyril Ramaphosa.

La formation de feu Nelson Mandela qui détient la majorité absolue dans l’Assemblée nationale sortante, est créditée de 55,07% des suffrages, après dépouillement des bulletins du  quart (26%) des bureaux de vote.

L’Alliance démocratique (DA), principal parti d’opposition, arrive en deuxième position du scrutin du mercredi avec 25,96% des voix, largement devant le parti radical de gauche des Combattants pour la liberté économique (EFF) avec 8,28%. Le parti d’extrême-droite du Front de la liberté (VF Plus) se positionne à la quatrième place (3,21%).

Selon ces résultats partiels qui donnent un taux de participation de 64,72%, en nette régression par rapport aux législatives d’il y a cinq ans (73,48%), les grandes lignes du paysage politique sud-africain ne sont donc pas modifiées. Une fois élus, les députés choisiront le chef de l’Etat. Si la victoire de l’ANC se confirmait, Cyril Ramaphosa, au pouvoir depuis février 2018, devrait prêter serment le 25 mai.

Le président Ramaphosa  a assuré que les résultats du scrutin constitueront un élément important pour l’avenir politique et économique dans un pays où le chômage atteint des sommets (27%) et la corruption a gagné le plus haut sommet de l’Etat.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus