Politique

Bénin – Crise post-électorale: la rue de Boni Yayi inaccessible aux non-initiés

La crise qui secoue le Bénin depuis quelques jours est en train de prendre une allure inquiétante. Après les échauffourées d’hier, Cotonou est toujours en ébullition. La cerise sur le gâteau la spiritualité s’est invitée dans la danse.

La rue de Boni Yayi est fortement gardée par les sentinelles inhabituelles. Un grigri hors pair y est posé. Cette amulette empêche les non-initiés d’accéder au domicile de Boni Yayi. Les manifestants visiblement dépassés par les événements aussi sont incapables d’aller voir leur idole. Les forces de défense et de sécurité, postées sur les grands carrefours et aux encablures du domicile de l’ancien chef d’Etat, n’ont pas voulu risquer leur vie pour détruire sans mesures appropriées ce qui y est posé.

--- Publicité---

Quelques témoins rencontrés sur le terrain rapportent qu’il ne s’agit pas d’un épouvantail pour dissuader les gens. Il s’agit véritablement d’un « gardien traditionnel« . Ce matin, après que le grigri est posé à l’entrée de la rue, un chien serait mort juste au passage, nous ont rapporté les témoins. Il faut dire que la foule s’agrandit et les forces de l’ordre s’échinent pour la contenir vaille que vaille.

---Publicité---

3 commentaires

  1. Dans un discours de Feu MATHIEU KEREKOU je cite »COMMANDER c’EST PREVOIR…. » Tirez en vos leçons Excellence Patrice TALON…

  2. Un soi-disant disant pasteur « protégé » par des fétiches. On aura tout vu avec ce diable ce véritable monstre. Un bâtard sans cœur. Cet homme doit être mis hors d’état de nuire. Quand les Togolais se moquaient de nous pour l’avoir élu président en 2006, aujourd’hui, on peut aisément les comprendre.

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité