Bénin – Critiques contre la 8ème législature: Me. Jacques Migan répond à Candide Azannaï

Au cours de sa sortie médiatique le mardi 07 mai 2019, l’ancien ministre-délégué chargé de la défense s’était farouchement opposé à l’élection des députés de la 8ème législature. Il dit ne pas reconnaître ces députés car le processus électoral ayant servi à leur élection est « une parodie ». Mais selon Jacques Migan, ces propos n’engagent que l’ancien allié du chef de l’Etat car il y a bel et bien une 8ème législature qui sera installée dans quelques jours.

La 7ème législature égrène progressivement ses derniers jours. Le 15 mai prochain elle devra laisser place aux honorables de la 8ème législature. Mais dans le rang des acteurs politiques, notamment ceux de l’opposition qui se disent exclus du processus, l’existence de la 8ème législature n’est pas acceptée. Pour Candide Azannai, il n’y a pas de 8ème législature car il n’y a pas eu élection .

[su_heading size= »17″]A lire aussi : Bénin – Législatives de 2019: Candide Azannaï conteste les résultats de la cour[/su_heading]

Contrairement à Candide Azannaï, Jacques Migan, partisan de la mouvance présidentielle reconnaît qu’il y a eu bel et bien une 8ème législature qui prendra la relève de la 7ème. « Le Bénin vient de passer des élections qui se sont déroulées en toute légalité. Ce que je sais, la 8ème législature sera effectivement installée et tout se passera normalement. », a-t-il rassuré sur Frissons radio. Par ailleurs, Jacques Migan pense que Candide Azannai est dans son rôle de ne pas vouloir reconnaître la 8ème législature; mais que cette manière de voir les choses n’engage que lui.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus