Société

Bénin: les assurances du DOB, Alphonse da Sylva sur l’organisation du BAC

Tout est fin prêt pour une organisation parfaite de l’examen du baccalauréat, session de Juin 2019. Selon l’assurance donnée par le directeur de l’office du BAC, les derniers réglages ont été effectués et des mesures sécuritaires prises pour que tout se déroule normalement. 

Encore une semaine et les candidats à l’examen du Baccalauréat session de Juin 2019 iront à la conquête du premier diplôme qui ouvre la porte des études supérieures. Sur le plan de l’organisation, tout semble prêt pour la réussite de l’organisation. C’est du moins, l’assurance donnée par le directeur de l’office du Baccalauréat, Monsieur Alphonse da Sylva dans un entretien accordé au quotidien de service public, La Nation. A le croire, toutes les dispositions pratiques sont prises pour que les compositions se déroulent dans des conditions optimales. « Nous nous apprêtons déjà pour l’organisation des épreuves pratiques prévues pour le vendredi 31 mai. Comme inscrit dans le calendrier du Bac, c’est d’abord les épreuves techniques pour les séries F1, F2, F3, F4, G1…, ensuite les 19, 20, 21 et 22 juin, ce sont les compositions du Bac pour les autres séries. » a précisé le dob.

--- Publicité---

Comparativement aux années précédentes, l’effectif des candidats a diminué. « Nous avons cette année 100.017 candidats. Ce n’est pas une diminution négative, c’est une diminution qualitative parce que les candidats ont été informés que ceux qui vont à l’examen sont ceux qui se préparent, ceux qui ont les connaissances requises » a indiqué Alphonse da Silva.

Comme mesures prises pour une amélioration continue de l’organisation, des centres de composition ont été ouverts dans certaines zones à forte densité comme Akpro-Missérété, Athiémè pour réduire la distance à parcourir à certains candidats. La dématérialisation de certains services permet aux candidats (exception fait des candidats libres) de retirer  leur convocation en ligne. Le payement des surveillants, des correcteurs, des secrétaires se fait également depuis l’année dernière par la banque. Par ailleurs, la qualité des correcteurs a été améliorée « pour que les copies soient corrigées à bon escient ». Dans ce cadre, rassure-t-il, les correcteurs sont désormais désignés après une sélection au niveau national, puis au niveau central. « C’est pour que les correcteurs qui corrigent les épreuves du Bac soient ceux-là qui connaissent réellement les matières pour donner le Baccalauréat à ceux qui le méritent et sanctionner ceux qui ne le méritent pas » a-t-il indiqué. Pour finir, Monsieur Alphonse da Silva rassure qu’il n’y aura pas de fuite d’épreuves parce que les système est désormais assez verrouillé avec des épreuves codées.

---Publicité---

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité