A la UnePolitique

Bénin – Recours aux forces extérieures dans la crise politique: Azannaï soutient le PCB contre les FCBE

A la suite du parti communiste du Bénin, le président du parti Restaurer l’Espoir, le ministre Candide Azannaï s’oppose farouchement à l’idée d’une intervention de la communauté internationale dans la crise politique au Bénin.

[su_heading size= »17″]A lire aussi:Bénin: Azannaï rejette la déclaration de Amoussou sur les débats parlementaires [/su_heading]

--- Publicité---

Recourir à une force extérieure pour déstabiliser un régime despotique est une erreur de stratégie. C’est du moins ce que pense l’ancien ministre délégué auprès du président de la république chargé de la défense nationale, Candide Azannaï. Ainsi, à la suite du parti communiste du Bénin qui a marqué sa désapprobation face à l’appel lancé par les leaders du parti des Forces Cauris pour un Bénin Emmergent pour une intervention de la communauté internationale dans la crise politique dans le pays, le ministre Candide Azannaî exprime lui aussi sa désapprobation au recours à une force étrangère pour apporter une solution à un problème interne. « Personne ne peut compter sur la force étrangère pour faire renverser un pouvoir despotique. Aucune force étrangère ne peut nous sauver » martèle-t-il ce lundi 27 mai 2019 lors de sa sortie médiatique de ce lundi

Une posture que les responsables du parti communiste quelques jours plutôt avaient affichée. Pour le ministre Candide Azannaï, le peuple béninois doit compter sur lui-même et sur les moyens légaux qu’il a à sa disposition. Ne pas suivre cette voie et recourir à l’extérieur, estime-t-il, est une démission. La résistance doit se faire de l’intérieur, pense-t-il car à le croire, on ne peut pas toujours laisser tout à l’étranger.

---Publicité---

3 commentaires

  1. Je salue le patriotisme de Monsieur Azanaï qui exclut toute invasion de notre pays par des forces étrangères. Une telle ingérence a toujours été néfaste pour les pays africains. Les cas de la Côte-d’Ivoire et de la Libye peuvent nous édifier.

  2. Forces Cauris pour un Bénin Émergeant (FCBE) et non Forces Cauris pour le Développement du Bénin (FCDB). juste un rectificatif

  3. En effet RE et le PCB ont raison
    Les FCBE sont ceux là qui on fait le plus reculer le Benin
    Par ailleurs Yayi devrai être entendu par un tribunal
    J espère que ce sera la prochaine étape….

Bouton retour en haut de la page
Fermer

Adblock détecté

Pour continuer à bénéficier gratuitement des services de ce site, vous devez d'abord supprimer votre bloqueur de publicité