Indonésie – Violences post-électorales: au moins six morts à Jakarta

Au moins six morts dans les violences post-électorales après la proclamation des résultats par la commission électorale donnant vainqueur des élections présidentielles le chef de l’Etat sortant Joko Widodo avec 55,5% des voix obtenues, contre 44,5% pour son rival, l’ex-général Prabowo Subianto. Son adversaire Prabowo Subianto menaçait de faire descendre ses partisans dans la rue.

En dépit du dispositif sécuritaire renforcé depuis la proclamation des résultats controversés par la classe politique de l’opposition indonésienne ,des émeutes ont été enregistrés à Jakarta, dans la nuit de mardi à mercredi 22 mai 2019. De nombreuses personnes acquises à la cause de l’opposition ont rallié les rues pour manifester leur ras-le-bol. Ils contestent le comptage des voix et dénoncent des fraudes. Des images montrent des forces anti-émeutes tirées des gaz lacrymogènes pour disperser la foule en colère et des manifestants cagoulés, certains armés de bâtons.

Selon Rfi, des écoles et centres commerciaux sont fermés et des partisans de l’opposition lançaient des pierres et des pétards en direction de la police, alors que d’autres mettaient le feu à des étals de marchands et des voitures. Plus de 30 000 policiers avaient été déployés dans la capitale. Ont-ils tiré à balles réelles sur les manifestants ? Le chef de la police dément.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus