--- Publicité---

[opinion] « La France veut s’adosser sur l’opposition pour reprendre le Bénin »

La crise qui secoue actuellement notre pays, consécutivement aux premières élections sous le régime de la Rupture, n’est pas apparue ex nihilo. Il faut remonter au moins à la nomination de M. Lionel ZINSOU, haut dirigeant de Danone, au poste de Premier Ministre à dix mois des élections présidentielles de 2016, pour mieux appréhender les faits. De cette nomination qui avait suscité un vaste tollé, le ministre Victor TOPANOU disait : « j’ai d’autant plus de mal à comprendre que Lionel ZINSOU accepte une proposition aussi périlleuse qu’il ne connaît rien ou presque à l’administration et au microcosme politique du Bénin ».

En effet, même si nous admettons que le Bénin n’est pas gâté par la nature en termes de ressources minières pour susciter la convoitise des puissances occidentales, notamment de la France, il est à remarquer que sa position géostratégique et sa stabilité sociopolitique lui confèrent des avantages indéniables que l’impérialisme occidental a toujours voulu contrôler.

--- Publicité---

M. Lionel ZINSOU qui avait pourtant déclaré se sentir « un tout petit peu Béninois », avait alors été identifié par la françafrique, pour définitivement mettre le Bénin, l’ancien « Quartier latin de l’Afrique » dans le giron de la métropole. Toute la classe politique avait alors été activement entreprise pour porter le sinistre projet. Les alliances qui se sont formées pour soutenir la candidature de M. Lionel ZINSOU le donnaient mathématiquement vainqueur aux élections présidentielles. Mais c’était sans compter avec l’amour pour notre nation, de l’Emmanuel : Dieu avec nous.

Alors qu’un conflit ouvert et fratricide existait entre le président en exercice, M. Thomas Boni YAYI et M. Patrice TALON, conflit qui avait contraint ce dernier à l’exil, il était difficilement imaginable qu’il pût se présenter aux élections de 2016 contre le candidat du pouvoir et des multinationales françaises. C’est pourtant ce qui advint de la plus démocratique des manières. Par l’élection de Patrice TALON, le Bénin venait d’infliger, à la stupéfaction générale, un retentissant et inédit camouflet à la France qui nourrit depuis toujours des velléités hégémoniques vis-à-vis de notre pays.

*PATRICE TALON : UN PRÉSIDENT ATYPIQUE.*

Le président TALON, dès sa prise de fonction, a clairement affiché sa détermination à bousculer les règles déséquilibrées qui attribuaient des avantages léonins à certains privilégiés au détriment de la masse laborieuse. C’est ainsi qu’un grand nombre de décrets et lois avaient été retoqués et des marchés publics, annulés.

Dans ce qu’il convient d’appeler la bataille des rails, notre compatriote AWORE Samuel va triompher du puissant groupe Bolloré qui va perdre le contrat, au moins pour ce qui concerne le Bénin. Le président TALON va aussi réclamer à la France et aux pays occidentaux, la restitution des biens culturels. Cette légitime réclamation a fait boule de neige et tous les pays qui ont été injustement spoliés de leurs patrimoines culturels ont emboîté le pas au Bénin. Les effets de cette action courageuse ont commencé par se concrétiser avec le début de la restitution effective au profit du Bénin, de ses œuvres culturelles injustement détenues par la France depuis des siècles. Or, nul n’ignore le poids des musées et donc, des œuvres culturelles africaines dans l’industrie touristique française : la France étant le pays le plus visité au monde.

Le 23 mai 2018, à la Conférence Internationale sur l’accès aux médicaments de qualité en Afrique francophone, le président TALON a encore frappé un grand coup en fustigeant le coût élevé des médicaments et le fait qu’il y ait des médicaments spécifiquement destinés à l’Afrique et de qualité douteuse : « Il faudra en effet que la lutte devienne sincère à tout point de vue et que les laboratoires pharmaceutiques cessent de développer des chaînes de productions exclusivement dédiées aux pays pauvres. Une telle discrimination est immorale. Elle viole l’éthique, côtoie pour le moins l’illicite et fragilise, dans tous cas, notre lutte contre les faux médicaments. Est-il d’ailleurs possible que dans un même pays, il y ait des médicaments produits pour les pauvres et non recommandés pour les riches ? Pourquoi au plan international, il y a des fabrications, des productions de médicaments destinés exclusivement aux pays pauvres et non aux pays développés ? (…) la lutte contre les faux médicaments doit être sincère… », avait-il déclaré.

Alors que la quasi-totalité des secteurs stratégiques et vitaux de l’économie des pays francophones (ouest-africains) est gérée par les multinationales françaises, le Bénin du président TALON a trouvé le moyen de confier, par un contrat gagnant-gagnant, le port de Cotonou, le poumon de l’économie nationale fortement convoitée par le groupe Bolloré, à des entreprises belges.

Contrairement à ses homologues sénégalais et ivoirien, le président TALON n’a pas montré à l’encontre de l’activiste KEMI SEBA, toute la fermeté que la France, qui abrite dans le compte de ses Trésors Publics, plus de la moitié des avoirs des pays de la zone CFA, attendait. Car pour les défenseurs du Franc des Colonies Françaises d’Afrique (FCFA), KEMI SEBA qui prône l’abandon de cette monnaie, aurait dû être embastillé par le Bénin. Et les exemples peuvent être multipliés.

*UN PRÉSIDENT SOUCIEUX DU DÉVELOPPEMENT DE SON PAYS.*

La finalité de toutes ces actions de souveraineté renforcées par une lutte implacable contre la corruption et l’impunité et courageusement menées par le président TALON, est de mobiliser les ressources endogènes pour financer le développement à travers la création massive d’emplois et la réalisation des infrastructures : le président Patrice TALON vise donc à terme, une réelle indépendance de notre pays vis-à-vis des puissances financières. Il s’avère donc impérieux que des réformes innovantes soient mises en place et méthodiquement exécutées. De même qu’il existe un temps d’attente au bout duquel le semeur doit récolter les fruits d’une graine qu’il a mise en terre, il existe au niveau des réformes, une période d’incubation au bout de laquelle les effets bénéfiques vont être ressentis par tous. Et nous devons rester patients.

*PATRICE TALON, UN PRÉSIDENT QUI DÉRANGE DES INTÉRÊTS OCCIDENTAUX.*

Ce qui se passe au Bénin depuis l’avènement du président TALON est totalement inattendu des occidentaux. Ces derniers voient à travers la volonté d’affranchissement affichée par le président, une réelle menace à leur survie : il aurait été mieux pour les impérialistes et leurs valets locaux, qu’en dehors des professions de foi électoralistes, rien ne fût jamais envisagé concrètement, à moyen terme, pour juguler par exemple le chômage (des jeunes) qui depuis toujours, conserve un taux diaboliquement élevé : ce qui leur permettrait de manipuler à loisir notre jeunesse sans repère. Avec la politique du président TALON, bientôt, l’Afrique ne sera plus le pré-carré de la France : puisque les relations bilatérales sont désormais développées aussi avec les pays comme la Chine.

*ET LE BROYEUR DE LA FRANÇAFRIQUE ENTRA EN JEU, EN CATIMINI.*

Nous savons tous que chaque fois que la France s’aperçoit que ses intérêts sont menacés, elle mobilise tous ses moyens militaires, médiatiques et diplomatiques pour impitoyablement abattre « les coupables », toujours avec la complicité de traitres locaux, préalablement stipendiés et initiés à cette fin. Il serait fastidieux d’énumérer ici le coup d’Etat perpétré à Lomé contre Sylvanus OLYMPIO le 13 janvier 1963 parce qu’il avait décidé de sortir du FCFA ; le 15 octobre 1987, Thomas SANKARA a été fait assassiner du fait de sa farouche volonté de rendre au Burkina Faso et à l’Afrique, toute leur dignité ; il y a eu l’assassinat, le 20 octobre 2011, de Mouammar Kadhafi qui était très avancé dans son projet de création du Fonds Monétaire Africain pour que l’Afrique se débarrasse du FMI et de la Banque Mondiale etc. Mais, je ne dois pas occulter certains cas comme le Congo Brazzaville et la Côte d’Ivoire.

Au Congo Brazzaville, le président Pascal LISSOUBA avait commencé par rogner la suprématie de la France (à travers ELF) sur l’exploitation du pétrole. La françafrique, animée par Foccart, a alors livré des armes à Denis Sassou NGUESSO par l’entremise de la banque d’ELF : la FIBA ; le journal satyrique français, *Le Canard Enchainé*, avait révélé qu’« avec l’accord tacite de Paris, des livraisons d’armes via l’Angola, le Gabon et le Sénégal, ont permis d’équiper les milices de Denis Sassou NGUESSO. Parfois même, achats et expéditions ont eu la capitale française pour cadre. » La suite, c’est le retour au pouvoir « monarchique » du chef des Cobras. Et les jeunes Congolais ploient toujours sous le poids de la misère pendant que leur président accumule des biens mal acquis partout en Europe, notamment en France. Ces biens que cette France, comme un troisième larron, peut saisir sans les restituer au véritable propriétaire qu’est le peuple congolais.

En Côte d’Ivoire, le président GBAGBO refuse que les ressources de son pays servent à enrichir la France et se tourne alors vers d’autres partenaires économiques. Le blocus de toutes les banques du pays a été organisé par le biais de la BCEAO : personne ne peut plus retirer le moindre kopeck de son compte bancaire. Une grève générale est déclenchée en même temps qu’une rébellion à l’approche des élections présidentielles à l’issue desquelles la Cour Constitutionnelle proclame le président GBAGBO vainqueur. Ces résultats sont contestés par la France et son protégé Allassane Ouattara. Le président GBAGBO réclame vainement le recomptage des voix. La rébellion initialement créée et entrainée dans un pays voisin entre en jeu. Il y a eu environ trois mille morts. Le président GBAGBO est chassé du pouvoir et manque d’être assassiné avec toute sa famille. L’ancien gouverneur de la BCEAO et ancien fonctionnaire du FMI, M. Alassane Dramane OUATTARA est installé au pouvoir. GBAGBO est transféré à la CPI où huit années plus tard, il est acquitté de toutes les charges qui pesaient contre lui. Mais bizarrement, il continue de purger « une peine de liberté sous condition en Belgique » afin que le pillage des ressources ivoiriennes par les multinationales françaises puisse se poursuivre.

*LE PROJET EST MACHIAVÉLIQUE.*

Comme le lecteur peut s’en apercevoir, les impérialistes étouffent toujours dans le sang, les efforts d’affranchissement des pays africains de leur joug. Et ce qui se passe au Bénin depuis quelques mois n’en fait pas exception.

Sinon, comment comprendre que, quelles soient la ruse et la rage du gouvernement, des parlementaires qui, pour la plupart, ont plus de quinze ans de pratiques législatives, ne furent pas en mesure de se conformer à la Charte des partis politiques et au Code électoral qu’ils ont eux-mêmes votés par 81 voix pour, une contre et une abstention et ceci, après des séminaires parlementaires d’appropriation des textes ? C’est évident qu’il existe des forces extérieures hostiles à notre développement qui sont entrées en jeu, à deux ans de la fin du mandat du président TALON, dans le tragique dessein de semer le chaos et d’ensanglanter notre nation comme ce fut le cas en Côte d’Ivoire et en Centrafrique. Nous devons éviter d’avoir à accueillir ici au Bénin une quelconque Organisation des Nations Unies pour le maintien de la paix, car une telle organisation n’a jamais maintenu la paix nulle part (en Afrique) : au contraire, cela permet aux impérialistes d’installer leurs bases militaires, de créer et d’animer des groupes armés, de détourner l’attention des citoyens pour mieux s’accaparer leurs ressources. Les cas de la RDC, du Mali, de la Centrafrique sont édifiants.

*LA SAGESSE DOIT GAGNER LES ANCIENS PRÉSIDENTS DE LA RÉPUBLIQUE*

Durant tout le quinquennat du président Nicéphore SOGLO de 1991 à 1996, feu le président Mathieu KEREKOU était resté coi dans ses filaos sans jamais interférer dans la gestion de son successeur. Pourtant, il est maintenant de notoriété publique que le général aurait pu légitimement revendiquer la victoire aux élections de 1991.

En dépit du retentissant K.O. du président Boni YAYI en 2011, il n’y a pas eu au Bénin, les troubles que nous observons actuellement. Et pourtant, j’avais la ferme conviction, avec des milliers de mes compatriotes, que nos suffrages avaient été détournés. La jeunesse béninoise voudrait conserver la fierté de parler des anciens présidents du Bénin, comme des artisans de paix. Ils ne doivent donc pas constituer des instruments dans les mains de la françafrique (que dénonce pourtant si bien le président SOGLO), pour détruire le Bénin et l’Afrique. Car, malgré l’exclusion de près de 40% des électeurs de la partie méridionale de notre pays par la « LEPI Bako bâclée » en mars 2011, aucun ancien président n’avait appelé à la violence, à la destruction des biens publics et privés.

Aujourd’hui, tout se passe comme si la consigne secrète que nos anciens présidents de la république ont reçue consiste à faire dans l’extrême provocation des institutions de l’Etat afin que la police républicaine, exaspérée, soit amenée à riposter. Et si malgré tout cette police qui est véritablement républicaine ne réagissait pas (comme ce fut d’ailleurs le cas) des individus préparés dans la foule le feraient. Il me semble que c’est le cas de cet homme qui a perdu sa main après avoir ramassé un flacon de gaz lacrymogène qui a explosé. Il n’avait même pas l’air de souffrir comme s’il était sous l’effet d’un puissant inhibiteur de douleur. Il y bien d’autres images intrigantes de ce genre.

Ainsi, nos anciens présidents qui, d’après la dénonciation de Mme Rosine SOGLO, s’étaient entendus, devant témoins, au domicile de SOGLO, pour « mettre le pays à feu et à sang » et qui ont la garantie de la collaboration des médias français, n’auront qu’à crier à la tuerie, au massacre et au génocide pour que la France, par l’entremise de ses suppôts d’ONG des droits de l’homme, sollicite et obtienne du Conseil de Sécurité, une intervention militaire comme ce fut le cas en Lybie, en Côte d’Ivoire, en Centrafrique, en vue de massacrer nos populations. Elle va ensuite démarcher pour sa CPI dont la crédibilité est en lambeau depuis, comme en témoigne le refus de visa à sa procureure par les USA. Et quand le pays modèle de la démocratie en Afrique serait ainsi désorganisé par une stratégie de l’intimidation et de la peur, la France pourrait alors librement choisir ses administrateurs à la tête de nos pays. La France d’Emmanuel MACRON n’a jamais fait mystère de sa volonté de réduire la population africaine. J’ai toujours eu la conviction que l’épidémie d’Ebola est une guerre bactériologique. Le durcissement des violences électorales au Bénin constituera une aubaine pour que le massacre de notre peuple soit organisé. A la fin, aussi bien les politiciens de la mouvance que de l’opposition, tout le monde sera envoyé à la CPI. Et à l’instar de la Côte d’Ivoire, nous allons commencer par rechercher la paix et la réconciliation. Que cela n’advienne jamais!

La sagesse, la clairvoyance et surtout le patriotisme doivent revenir chez nos anciens présidents car partout où l’Occident a réussi à manipuler de si hautes personnalités pour introduire la guerre, c’est le chaos qui s’est installé, durablement : les cas libyens, centrafricains et irakiens sont édifiants à cet effet.

Chers politiciens de l’opposition, veuillez ne pas donner d’alibi aux impérialistes, de réussir à obtenir ce que KABA, BIO GUERA et BEHANZIN ne leur ont jamais permis d’avoir, à savoir : l’assujettissement de notre peuple.

*ET SI CETTE FRANCE S’OCCUPAIT DE SES OIGNONS ?*

Cela fait maintenant plus de vingt et cinq semaines que les Français, à travers les *Gilets jaunes*, crient leur rejet de la politique menée par le gérontophile Emmanuel MACRON. Des violences sont régulièrement perpétrées sur les manifestants. Cependant, il n’y a jamais eu de focus sur ces évènements dans les médias béninois. Un pays africain serait dans les mêmes situations que la France aurait demandé au président d’écouter son peuple et de démissionner.

En fait, la France cherche à préserver ses intérêts par la reprise en main de la gestion de notre pays à travers ses marionnettes, ses valets locaux. En Afrique de l’Ouest, le Bénin reste le seul pays qui résiste encore à cette France prédatrice des ressources de nos pays. Au Niger et au Mali, des groupes armés importés de la Libye et d’ailleurs y ont été activés afin que l’uranium et l’or puissent être pillés en toute quiétude. La Côte d’Ivoire et le Sénégal ont fait allégeance à la France de MACRON depuis des lustres, le Togo se débat dans des compromissions suicidaires avec les secteurs vitaux de son économie qui sont tenus par la France ; en Guinée, le président envisage un troisième mandat et est donc astreint à l’obséquiosité vis-à-vis de la France etc.

La récente tournée d’un ancien président français en Afrique de l’Ouest visait à mobiliser certains chefs d’Etats pour la défense du FCFA qui reste le principal instrument d’asservissement des pays francophones par la France. Il est abondamment déjà prouvé que le FCFA ne permet pas (aux nationaux), de créer des emplois en vue de juguler le chômage ambiant des jeunes. Et la France travaille à ce que les choses en soient ainsi.

La France a pourtant mieux à faire que de manipuler les anciens présidents béninois et les autres politiciens. En effet, le feu divin vient de consumer en grande partie le sanctuaire maçonnique français : la cathédrale Notre Dame. Cet incendie a révélé au monde entier, les créatures lucifériennes, ses statues sataniques que vénèrent ces Français. Evidemment, la mobilisation financière des adeptes des mondes inférieurs a été prompte et massive pour la restauration de leur lieu d’adoration de l’ange déchu.

La France peut laisser le pays de lègba agboninsou, le pays du vaudoun, gérer les malentendus entre ses fils.

*LA JEUNESSE DOIT RESTER VIGILANTE*

La Cour Constitutionnelle a proclamé les résultats définitifs des élections législatives du 28 avril 2019. Il est à remarquer que les jeunes continuent d’être utilisés pour l’ascension politique des aînés dont certains se targuent d’être à l’hémicycle depuis la première législature. Ces aînés veulent toujours être à côté de la marmite pour bien se repaître, toujours au détriment de la jeunesse qui les a hissés : c’est indubitablement le cas de cette famille dont chacun des membres avait soutenu un candidat différent au premier tour de l’élection présidentielle. Il faut souligner ici que le président SOGLO et M. Candide AZANNAÏ furent ceux qui nous avaient vendus la candidature de M. Patrice TALON, proclamant à tue-tête et à juste titre, qu’il est le seul candidat à même d’amorcer enfin le réel développement de notre pays. Que s’est-il alors passé pour que leur conviction qui était si solide se soit complètement délitée aujourd’hui ?

J’ai entendu des gens dire que si le maire de Cotonou n’avait pas connu les déboires qui étaient les siens et qui l’ont conduit à l’exil et si le président TALON avait accepté certaines compromissions que lui proposait le président-maire, il ne serait jamais la cible de son farouche acharnement comme c’est le cas aujourd’hui.

En clair, il ne s’agit nullement d’une lutte pour le peuple, mais plutôt de la défense des intérêts strictement personnels et égoïstes.

Des jeunes ont été poussés à brûler leur arrondissement alors qu’ils auront bientôt besoin des souches de leurs actes de naissance pour établir leur pièce d’identité nationale ou leur passeport. Une maison des jeunes a été incendiée alors que ces mêmes jeunes ont besoin d’un centre de loisirs.

C’est évident que les violences dans lesquelles les politiciens entraînent les jeunes sont nuisibles à la jeunesse.

Aucun pouvoir n’est éternel, aucune législature n’est inamovible et aucun mandat présidentiel n’est à vie au Bénin. Nous devons donc abandonner la violence et retrouver la paix qui nous a toujours caractérisés.

C’est un impératif vital.

J’ai la conviction que Dieu aime le Bénin et y demeure. Sa protection nous est donc acquise.

*Dona ABITIGLO*

Le patriote convaincu.

---Publicité---

34 commentaires
  1. MAX LA MENACE dit

    QUE LE CIEL VOUS ENTENDE ET QUE LA PERSPICACITE ET L’AMOUR DU FEU ARCHEVEQUE DE SOUZA NOUS ECLAIRENT D’OUTRE TOMBE.

  2. Rtcong dit

    Malade mental, danger public. Xenophobe, manipulateur, menteur, desinformateur. Les beninois sont matures et conscients de ce qui se passe et c’est bien un probleme benino beninois.
    C’est tres malhonette de vouloir faire diversion ainsi et surtout tres maladroit car c’est toi et le genre d’article dangereux que tu écris qui va nous attirer de serieux problemes.
    Combien tu gagnes pour écrire un tel torchon?
    Quand 6% de beninois seulement votent c’est la faute a la france ?
    C’est la france qui a tiré?
    C’est la france qui a organisé une election sans l’opposition?
    Je parie que tu seras le premier a aller te planquer a l’ambassade de france en plus si ca vire au vinaigre avec tes propos incendiaires.
    Pyromane, assassin des nations.

    1. Rtcong dit

      Tellement con que tu te rends meme pas compte que ta strategie vicieuse qui est d’ailleurs une tendance observée de plus en plus c’est d’abord le president talon qu’elle deservira. Personne n’a besoin d’une guerre civile encore moins de conflits avec la france ou autre en ce moment.
      Damn, Vous etes trop nuls pour qu’on vous permette de publier de telles merdes.
      Vous voulez enfoncer le president ou quoi? C’est comme ca que vous croyez pouvoir l’aider a apaiser la situation?
      La france a bon dos
      Fermez la physiquement

    2. ATAKOUN dit

      La réponse d’une marionnette se note.

  3. Rtcong dit

    Un front chaud bouillant toujours pas fermé qu’il veut aller ouvrir un autre front encore plus chaud. Inconscient, ton article pue.
    J’espere que le gouvernement cautionne pas ces conneries manquerait plus que ca.
    Reflechis plutot a quoi faire pour la paix chez nous si t’es si malin.
    Personne de censé au fond ne veut que le president echoue, les beninois y gagneraient quoi? 5 ans pour rien?
    La critique est utile, les contres pouvoir necessaires, ecouter le peuple salutaire, c’est tout.
    Ca fou en rogne de lire des chiottes pareilles.
    Benin web tv c’est quoi cet etron là ?

    1. ATAKOUN dit

      Merci, valet à la solde de la France.

      1. Zannou dit

        Franchement.
        Qu’est-ce que la France a voir dans cette histoire.
        Vous refusez à des millions de béninois de choisir librement leur représentant à l’assemblee et vous venez accuser la France.
        Ce monsieur doit être purement et simplement interdit de visa dans l’Union européenne.

  4. Caca dit

    Peu d’arguments pour convaincre.

  5. Azazou dit

    À ce niveau de stupidité, il n’y plus rien à dire

  6. Icare dit

    C’est quoi cette suite d’inepties? Il n’y a eu personne pour relire ça avant de publier?
    La France? Sérieux? Mais putain, ils ont d’autres chats à fouetter.
    Pour information Bolloré a toujours la concession d’un quai au port de Cotonou. Et l’affaire de rails est pendante devant la justice bien avant Talon. Mais non! Soyez un peu intello et raisonnable.
    Vous parlez de mandat unique en regardant une seule face de la pièce. C’est biaisé. Le mandat unique peut bien justifier qu’un président fasse un tas de conneries tout autant.
    Collez la paix à la France et pensons à trouver nos solutions pour développer ce pays.
    La constitution ? Personne n’a besoin de la réviser pour développer ce pays.
    Et si ce pouvoir tel quel reste sans contre-pouvoir, c’en est fini de nous tous.
    Justice, police, économie, médias, tout aux mains d’une seule personne… En plus de la CC et de l’Assemblée. Pourquoi ne pas refaire du Bénin un royaume alors?
    La France… Mais je rêve quoi!

  7. Steve Dakpogan dit

    Comment on fait pour avoir droit à une tribune « opinion » sur BeninWebTv?
    Sinon que ce ramassis d’incultes analyses mérite réponse…

    1. Paul Arnaud DEGUENON dit

      Ecrivez à [email protected]

  8. Espérance dit

    Qui sait se qui se négocie actuellement en France et aux États Unis sur Talon. Sûrement qu’il se fera déloger d’une manière ou d’une autre! Ce n’est pas normal de priver la population de tout depuis 2016, de s’approprier tout les secteurs vitaux de l’économie, de contraindre les opposants à l exil (en France)et d’exclure l’opposition des élections. Il va certainement en payer le prix. Cette histoire de disparition de la penjari ce n’est qu’un prétexte

  9. SAS dit

    Que des inepties.
    Votre disque est désormais rayé.
    Il a suffi que le président aie le dos au mur et face à un peuple de plus en plus furieux contre lui pour que vous commenciez à nous chanter le refrain du complot!

    Oubliez définitivement la France et recentrez le débat sur la malgouvernance, le refus de respecter le peuple, l’obstination à verrouiller tous les leviers de la démocratie, a bafouer par ruse et par rage l’ordre constitutionnel, a détériorer le consensus national et à confisquer au peuple sa souveraineté en allant jusqu à lui interdire le droit à l’expression et le droit de manifester.

    Le vrai complot contre le Bénin ne vient pas de la France mais du sommet de l’Etat béninois.
    En effet toute la politique gouvernementale n’est qu’un malsain jeu de puzzle dont Patrice Talon, Djogbénou, Olivier Bocco ont soigneusement découpé les pièces dans l’ombre et nous les dévoilent les unes après les autres.
    Ce n’est point du développement du Bénin qu’il est question mais plutôt du developpement de l’empire financier d’un clan qui veut tout s’accaparer et laisser les miettes dans les caisses de l’Etat.
    Le peuple n est tout simplement plus d’accord. Il n’est pas d accord de se faire représenter au parlement par uniquement des députés privés de Talon. C’est, entre autres, la lecture qu’il faut faire des derniers événements qui ont tristement révélé le Bénin au monde.
    Il faut cesser immédiatement de faire diversion en inventant des complots qui viendraient de la France.

    Depuis que les gilets jaunes manifestent avez vous entendu que l’armée a tiré en rafale sur les manifestants? Avez-vous vu des chars dans les villes françaises intimider la population ? Avez vous appris que les manifestations sont prohibées en France ?
    La France n’est certes pas la meilleure démocratie au monde mais une chose est sure, le Bénin de Patrice Talon est en passe de rejoindre les pires dictatures au monde.

  10. Espoir1 dit

    Analyse de haut niveau !

  11. Alban dit

    Il faut retrouver ce Thierry DOSSOU, et le lapider si possible. C’est un criminel au même titre que talon.
    Imbécile, sauvage.
    Quelle ressource ou matière première il y a au Bénin, AUCUN. NADA. ZÉRO.
    Plus personne ne vous croira. Bande d’assassins. Ni talon, ni djobenou, ni sacca lafia, ni olivier boco, ni aucun autre de la bande de voleurs, criminels assassins, n’échappera à la justice.
    C’est la peur qui vous prend déjà. Le Peuple ne veut plus de talon, donc il doit démissionner ou dégager. Le Peuple s’occupera de lui.
    Quand à Bénin Web TV, êtes-vous conscient de la gravité des conneries débitées par Thierry DOSSOU dans cet article ?
    Vous feriez mieux de le censurer.

  12. Ledoux dit

    Ce Thierry Dossou a seulemnt ete paye pour ecrire et rendre Service a celui de qui, il a recu des briques de Billets de Banque.
    Cela montre que ces medias sont Sous l’emprise du Gouvernement.

  13. Olalekan dit

    Journaliste intellectuel tarré.

  14. Truth will Free u dit

    Non mais quel ramassis de conneries… le pouvoir aux abois qui sort la thèse périmée du néocolonialisme pour justifier ces errements..il s’agir simplement d’un ras-le-bol collectif de la population.. Que Taïrou fasse preuve d’humilité et écoute le peuple pour une fois. Un chef d’État n’est pas élu pour accomplir ses désidératas mais ceux du peuple..

  15. sultan aziz dit

    La france éternelle bouc émissaire….!!!

    On nous a déjà fait le coup….en disant de lz..un france afrique..

    Et les communistes,et les travailleurs…ont cru betement à ça……n’est ce pas..!!

    Aujourdhui..il faut faire diversion….pour justifier….l’injustifiable

    Est ce la france…qui controle..toute l’économie du pays…au benin..?

    Est ce la france…qui fait voter des lois iniques d’exclusion,de ruse,de rage et du cynisme….

    Notre raffle tout…dans la confusion du genre…est pire que la france afrique…et les beninois en sont conscient aujourdhui…

    Enfin….tous ceux là…qui ont contribuer…à l’imposture…le payent déjà…et ce n’est qu’un début

    Tenez..!!!

    Pourquoi..dans une enquéte policière…on cherche…d’abord à identifier…le motif d’un acte criminel….avant de réunir…les autres preuves matériel….?

    le motif de raffle tout….c’est d’abord son empire..économique..et financier

    Les élements matériels…est symbolisé….par le visage 666…placé à la cc…et quelques…leaders spécilaites en retournements de vestes..connus….et enfin…les bidasses…qui n’ont rien compris

  16. Raudge dit

    Je suis abasourdi devant tant de bêtises. L’auteur qui veut nous faire croire que la France couvre plus les événements au Bénin que les événements en France, la bonne blague. L’actualité sur le benin est juste traitée dans le cadre des actualités dans le monde où des rubriques consacrées à l’Afrique. En plus je crois qu’il faut qu’on écrive un article sur le fait que la majorité des béninois on du s’informer sur les chaînes étrangères plutôt que sur les chaînes béninoises. C’est ce point qui m’a le plus choqué.
    @Ledoux vous avez raison. Je suis sûr que ça a du faire mal au pouvoir en place de voir à quel point on expose son incapacité à pouvoir maîtriser une foule sans avoir recours aux armes létales.
    Celui qui a écrit cet article doit penser que Michael Jackson est encore en vie ou bien que les extra-terrestres ont établi un gouvernement secret sur Terre.
    Bénin Web TV doit être beaucoup plus scrupuleux sur la qualité des articles qu’il publie. Il n’y a même pas de fil conducteur.

  17. L'ancien dit

    Bonjour. Gardons notre calme et comprenons plutôt ce que Thierry essais de nous faire comprendre. Personne ne l’a payé un franc pour écrire son article. Détrompez vous. Il a juste analysé la situation d’une autre façon. Et c’est ce que nous devrions faire également si nous ne voulons pas nous faire avoir bêtement comme c’est le cas présentement…
    Nous sommes juste en colère et irrité. Et dans ses deux états, personne ne pourra faire une analyse correcte de la situation actuelle. Tout concoure actuellement à faire croire que la gestion du pays par TALON est médiocre. Ce qui n’est pas forcément le cas. Cela doit nous faire réfléchir.. N’oublions pas que notre pays a des ennemies. Tant que nous sommes statiques et que nous ne pensons pas à progresser, tant que nous ne cesserons pas de nous retarder nous même, nos ennemis ne se montreront jamais. Mais faisons un quelconque effort pour faire avancer quelques chose et on nous montrera du doigt. Que cela ne nous étonnes plus. Ça a toujours été comme ça…La vie a toujours été régit par cette loi mes chers frères…
    Que ce soit du temps de SOGLO, de YAYI ou de TALON, aucun d’eux ne voulait le mal de son peuple. Tous venaient avec de bons rêves pour le devenir de la nation. Mais il y a toujours des situations qui se crée au beau milieu pour leur rendre la tâche ardu. C’est triste. J’ai été témoin de la gouvernance de SOGLO des années 90. Et je n’arrive toujours pas à comprendre ce que nous lui reprochions à l’époque. On l’a nous même empêché de mener à bout sa mission…Vous savez pourquoi ?? Parcequ’il ne rendait pas la tâche facile à nos magouilles. C’est triste mais ils faut qu’on se l’avoue aujourd’hui pour que demain puisse être meilleur pour les enfants du pays. Le retour du général au pouvoir nous a ouvert les portes, on s’en ai mit plein les poches. Pratiquer la corruption était devenu une mode, au point où on a permis au général de faire un troisième mandat. Yayi est venue dans le même esprit que le SOGLO des années 90. Mais on sait ce qui s’est ensuite passé.. On a tué cet esprit en lui…Et c’est ce qu’on s’apprête à faire pour l’actuel PR.

    Quand on est un pays pauvre comme le notre pas suffisamment avantagé par la nature, ON DOIT SE SERRER LES CEINTURES POUR QUE LES COULEURS DE NOTRE NATION BRILLES DANS LE CIEL. A bon entendeur salut

  18. Eric Dossa dit

    Tous ça pour ne rien dire .c’est vraiment dommage que Bénin Web TV accepte de publier un tel message incendiaire .le mal est fait déjà .

  19. Paul dit

    Tout comme la Libye, le Venezuela est tres riche en pétrole .
    Tout comme Kadhafi, le PR Nicolas maduro n’a pas bradé son pays.je vous invite à observer l’actualité RFI à propos du Venezuela et vous remarquerez la ressemblance avec celle de la destruction de la Libye et donc de l’UNION AFRICAINE.
    Bref la presse n’est plus libre. Elle appartient à des
    investisseurs qui ont aussi des intérêts sulfureux à défendre. RFI n’a jamais caché son jeu de l’impérialisme français en AFRIQUE. c’est sa principale MISSION

  20. Paul dit

    Tout comme la Libye, le Venezuela est très riche en pétrole. Tout comme Kadhafi le PR NICOLAS MADURO n’a pas bradé son pays. Je vous invite à observer l’actualité RFI à propos du Venezuela et vous remarquerez la ressemblance avec celle de la destruction de la Libye et donc de l’UNION AFRICAINE. La presse n’est plus libre. Elle appartient à des investisseurs privés qui ont aussi des intérêts sulfureux à défendre. RFI n’a jamais caché son jeu de l’impérialisme français en AFRIQUE. C’est sa principale MISSION

  21. Noir et fier dit

    Bande de villageois sous informer….la France est la menace et la vermine

  22. Kokou dit

    Encore un africain à côté de la plaque. Si les chinois passaient leur temps à écrire des conneries pareil, ils seront entrain d’importer du riz alors qu’ils ont des terres très fertiles pour en produire à grande échelle. Notre problème, c’est des gens comme vous qui continuent à penser même à ce 21ème siècle que c’est les blancs et le diable qui sont à la base de notre sous développement. Nous sommes incapable de curer nos caniveaux, de balayer nos rues de soigner nos enfants et de leurs donner une bonne éducation et nous parlons de développement. Je suis navré que tous ses années passées à l’école n’ont rien changé en vous.

  23. Le President dit

    Quel débile mental! Apparemment vous souffrez du marasme linguistique. Donc c’est la France qui a souhaité ou voulu le licencement de 230 agents du ministère de l’économie et des finances en service à la Direction Générale des Impôts et dont leurs primes, avantes et accessoires sur salaires n’ont pas été payés? Quand on vous paye pour écrire prenez le soin de mieux réfléchir et de mener à bien vos investigations avant de poser votre écritoire sur les lignes de quelque support physique que ce soit. La vérité est en face, vous feignez de dire ce qui est. Dites à notre président de revoir sa politique et d’inclure tous les acteurs à divers niveaux. S’ils s’en trouvent qui sombrent dans un délire de se remplir pleine la poche et de viser leur intérêt individuel, le peuple va les sanctionner. N’oublie pas une chose le peuple béninois est bien mûr, il n’est plus naïf.

  24. Yves Bénin dit

    Avant d’écrire un article, on se renseigne. C’est faux de dire que les autorités internationales ne se sont pas exprimées sur les manisfestations des gilets jaunes en France. L’ ONU s’est inquiétée sur les violences commises sur les gilets jaunes et a demandé des explications au gouvernement français. Au Bénin il y a eu plusieurs morts en seulement quelques jours. Pour préciser aussi RFI, TV5 monde et France24 sont des chaines qui diffusent dans le monde et non qu’en France. J’ai France 24 dans l’appartement quand je suis au Bénin mais pas quand je suis chez moi en France. Je n’ai jamais entendu dire que Bonni Yayi et la famille Soglo ont la double nationalité benino-française (mais je n’en suis pas sur) par contre c’est avec certitude que Talon et Zinzou avaient la double nationalité franco-béninoise..Par contre en lisant ton article, je constate juste que tu n’as aucun respect pour le peuple béninois et si tu lis tous les commentaires, ne tardes pas à présenter tes excuses à tes frères et soeurs béninois.

  25. Tchede dit

    Thierry Dossou,
    Talon n’a pas fini de t’exploiter ? Esclave !
    Tu as peur que Talon t’emprisonne Si tu ne joue pas à son jeu de complot criminels !
    Le jour que l’un de tes frères ou sœurs tomberont sous les balles de la dictature de ton bordel de leader, tu parleras plutôt de crime. Insensé avec un esprit machiavélique.

  26. Tchede dit

    Qui tue par l’épée, périra par l’épée !
    Même M. Kadhafi dont parle Paul ci-dessous a aussi fait des victimes avant de finir dans la tombe aussi. Sa plus grosse erreur était d’avoir tiré sur sa population quand ceux ci réclamaient son départ du pouvoir !

  27. Henri Jesus Stone dit

    La France est notre colonisateur il a le devoir de sauver le Peuple Beninois des mains de Talon et vite agis meme .

  28. Amelagbe dit

    Si le ridicule pouvait tuer!
    Repondez a deux questions et vous verrez que Talon est un agent du néocolonialisme alisme français.
    Follow the money disent les anglo-saxons…( pour trouver la vérité, suivez la trace des flux financiers)
    1-Talon dest le VRP ( voyageur représentant placier) des societes occidentales d’engrais, de pesticides ( cancérigènes), et récemment de semences génétiquement modifiées…Prenant la suite des comptoirs coloniaux comme la COMPAGNIE FRANÇAISE DES TEXTILES CFDT, c’est le maillon local de l’economie de traite : acheter des matières premieres a vil prix ( coton) profiter par le négoce sans valeur ajoutée, importer d’occident des produits manufactures (engrais) et les vendre a prix fort sans valeur ajoutée…Talon a tous ses intérêts dépendants de l’étranger , occident notamment.
    2- depuis son election en 2016 la plupart des contrats publics sont allés a des entreprises françaises : SAFRAM a l’aéroport, filiale SAFRAM pour identification numérique, Bureaux d’etudes français…hôpitaux de Paris, filiale urbanisme de la Caisse de depots et consignations de France, Cabinet Berger pour les TP., maintenance SBEE par sous traitants EDF français… j’en passes et des meilleures…

    Voila un VRP de la France et de l’occident qu’on veut nous presenter comme combattant de l’anti-imperialisme, tout comme ion a voulu nous presenter un conglomérat de club électoraux et d’opportunistes indecrottables comme un parti progressiste…
    Inepties de griots mal inspires qui manient mal le couper coller…

  29. Gerard5567 dit

    En présence de Macron, lors d’une visite en France, Talon a dit à ce dernier qu’en le voyant et l’écoutant, il était au bord de l’extase.

    Talon et Macron se ressemblent comme deux gouttes d’eau. Ce sont des partisans convaincus de la mondialisation imbécile et heureuse et des néolibéraux de très haut vol, ne montrant guère de compassion à l’endroit de leurs compatriotes défavorisés, sinon pour les besoins de leur communication.

    Le peuple béninois tout comme le peuple français souffrent à cause de leur dirigeant respectif. Cettains commentaires sous cet article ne s’y trompent pas.

    En tout cas de cause, les Béninois doivent prendre leur destin en main et ne compter que sur eux-mêmes. Par exemple, pourquoi acheter du poulet à l’étranger alors qu’ils sont capables de produire l’excellent poulet bicyclette. Le Bénin compte en son sein beaucoup de gens compétents et travailleurs.

Les commentaires sont fermés.

Dans le Flux de l'actualité

Nos partenaires et nous utilisons des données non sensibles comme des cookies ou des identifiants électroniques pour afficher des publicités personnalisées, mesurer le nombre de visiteurs ou encore adapter notre contenu. Cliquez sur le bouton pour donner votre consentement à ces opérations et profiter d'une expérience personnalisée. Vous pouvez modifier vos préférences à tout moment en revenant sur ce site. Accepter En savoir plus