Soudan: changement de situation, la police tire sur les manifestants

Les forces de sécurité soudanaises ont dispersé les manifestants et levé le blocus des routes dans la capitale, Khartoum, ont rapporté les médias et des témoins.

Plusieurs voitures remplies de policiers et de forces de soutien rapides ont été déployées au nord de Khartoum et des informations indiquent que du gaz lacrymogène a été utilisé. Un sit-in à l’extérieur du quartier général de l’armée s’est poursuivi malgré la destitution de Bashir alors que les manifestants exhortaient le conseil militaire à passer le relais à une administration civile.

Les pourparlers entre l’armée et la coalition d’opposition devaient reprendre lundi après que les efforts visant à convenir d’un organe conjoint civilo-militaire chargé de superviser le pays se sont enlisés. Les observateurs affirment que la population soudanaise est de plus en plus frustrée, car il devient évident que les généraux de l’armée sont déterminés à conserver le pouvoir.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus