Bénin: Boni Yayi a-t-il fui la justice?

L’ancien chef d’Etat béninois, Boni Yayi, hors du pays depuis le weekend dernier, est dans le viseur de la justice. Récemment, « visité » à deux reprises sans succès par le juge du 4è cabinet, Boni Yayi devrait subir des mesures coercitives. Une polémique terrible s’est déclenchée autour de sa comparution alors qu’il est en voyage pour des raisons sanitaires.

Boni Yayi n’échappera pas à la justice de son pays. Il n’est pas un fugitif. Les autorités gouvernementales ont mis fin à la polémique. L’ancien président de la République est allé se faire soigner. C’est la condition qu’il a posée avant de se laisser auditionner par un juge. Le ministre de l’intérieur, Sacca Lafia, dans un entretien avec les confrères de la radio Rfi, n’éprouve aucun doute  sur la comparution future  de Boni Yayi. Il a clairement indiqué que son ancien allié politique a donné des garanties de répondre à la convocation du juge avant de s’envoler.

Mieux, le porte-parole du parti dont Boni Yayi est le leader, Nourenou Atchadé, a mis un point d’honneur sur la disponibilité de l’ancien locataire de la Marina à répondre devant la justice à condition que sa santé soit rétablie. Ces déclarations attestent que l’ancien chef d’Etat n’a pas manœuvré, tel que le supputent certains, pour s’exiler. Ce ne sera qu’une question de temps.

Le Cedeao se prononçant sur la situation du Bénin le samedi prochain, peut-être que les résolutions à prendre au cours de la rencontre d’Abuja vont s’imposer aux gouvernants béninois la libération pure et simple des détenus ainsi que l’annulation des « mesures coercitives » à l’encontre du chef de l’Etat. Le juge n’aura de choix que de se plier aux instructions du parquet qui l’a d’ailleurs saisi pour engager les poursuites.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus