Bénin: la justice annonce des mesures coercitives contre l’ex-chef d’Etat Boni Yayi

Le Procureur de la République près le tribunal de première instance de première classe de Cotonou s’est prononcé sur les raisons qui justifient la décision du juge d’instruction à écouter l’ancien président Boni Yayi. Selon le Procureur Mario Metonou, la justice détient des éléments qui témoignent de l’implication de l’ex-chef d’Etat dans les violences post-électorales enregistrées à Cotonou les 01 et 02 mai 2019.

Suite à l’échec des deux tentatives d’audition du mis en cause, le Procureur annonce des mesures pour que la justice aille au bout de son action. A l’en croire, des mesures coercitives seront prises à l’encontre de l’ancien président Boni Yayi.  Ces mesures devraient permettre à la justice d’auditionner l’ancien président dans le dossier relatif aux violences post-électorales de Cotonou.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus