Bénin: réaction d’Albert Tévoédjrè après la levée de siège autour du domicile de Boni Yayi

Plongé dans un mutisme pour des raisons de santé, Albert Tévoedjrè suit de près la situation socio-politique. Sa dernière réaction fait suite aux différentes médiations qui ont abouti à la levée de siège autour du domicile de l’ancien président Boni Yayi. Dans son message publié par le quotidien Fraternité ce mardi 25 juin 2019,  l’ancien Médiateur de la République a salué les différentes personnalités qui travaillent pour une résolution de la crise.

Retiré de la scène politique depuis plusieurs mois, Albert Tévoédjrè n’est pas pour autant indifférent à la crise politique qui secoue le pays. Il milite pour une résolution définitive de la crise afin qu’un climat de paix s’installe durablement dans le pays. C’est pourquoi il félicite et remercie les différentes personnes qui travaillent pour l’atteinte de cet objectif.

[su_heading size= »17″]A lire aussi: Bénin: les conseils d’Albert Tévoédjrè à Patrice Talon[/su_heading]

Pour Frère Melchior, la rencontre du chef de l’Etat avec les délégations de Tchaourou et de Savè ont fortement contribué à un début de solution. Ce début de dégel de la crise née de l’exclusion des partis de l’opposition du processus électoral d’avril 2019 a permis à l’ex-chef d’Etat Boni Yayi de se rendre à l’étranger pour des soins. En effet, il était coincé chez lui, sous haute surveillance pendant plus d’un mois. Une épreuve difficile au cours de laquelle sa santé s’est sérieusement dégradée selon ses proches.

Message d’Albert Tévoédjrè 

Humble Contribution à la Paix 
Au moment où certains frères, pourtant partenaires des réflexions, conclusions et conséquences politiques de la Conférence Nationale, nous ont surpris par leurs diatribes concernant les présidents Nicéphore SOGLO et Boni YAYI à qui ils doivent néanmoins leur ascension politique au niveau national et régional, il est heureux de pouvoir féliciter l’honorable député Adam BAGOUDOU de Tchaourou.

J’ai eu le privilège de l’accueillir et d’encourager son initiative pertinente, d’organiser avec d’autres (Théophile WOROU notamment) la rencontre du 20 Juin entre le Chef de l’Etat et les cadres et sages de Tchaourou pour se préoccuper de la liberté, de la santé et de la dignité de notre ancien Chef de l’Etat Boni YAYI.

Il faut aussi saluer le soutien de Barthélémy KASSA au député BAGOUDOU dans le dénouement de cette triste et douloureuse affaire.

On doit enfin honnêtement remercier le Président de la République Patrice Talon d’avoir accueilli avec bienveillance cette démarche sincère et généreuse. Ensemble, travaillons et prions pour la paix par le juste chemin du vrai dialogue.

Des hommes de Dieu, Antonin Gautier à Tchaourou, Thomas Mouléro à Savè, Georges Hounyèmè à Parakou, les mânes de nos ancêtres à travers tout le pays nous y aideront puissamment. Allah nous entendra. Il agira. Restons confiants.

Adjati, Maison Africaine de la Paix 22 juin 2019 
Albert TEVOEDJRE (Frère Melchior)
Rapporteur Général de la Conférence Nationale

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus