Bénin : vers une porte de sortie à la crise post-électorale

Le Bénin s’achemine progressivement vers le dégel de la tension née du scrutin législatif du 28 avril dernier. Les pourparlers ces derniers jours et les prises de contacts augurent d’un lendemain meilleur.

Depuis bientôt deux mois, le Bénin traverse une tension post-électorale à nulle autre pareille. La tension est montée d’un cran le 10 juin 2019 dans le centre du pays précisément à Tchaourou, ville natale de l’ex-président de la République Boni Yayi, assigné à résidence. Chasseurs et forces armées  se sont affrontés et se regardent en chien de faïence. Ces événements malheureux sont intervenus à la suite des heurts les 1er et 2 mai 2019 à Cotonou causant également d’énormes dégâts matériels et humains. Et pour éviter le pourrissement de la situation qui a démoli, osons-le-dire, l’image de marque du Bénin, reconnu comme pays vitrine de la démocratie, le chef de l’Etat a pris des initiatives  salvatrices.

Huit clos entre Buhari- Talon

Le Président Patrice Talon s’est rendu au Nigéria dans la matinée du jeudi 20 juin dernier où il a échangé à huit clos avec son homologue, Muhamadou Buhari, Président en exercice de la CEDEAO. Même si plusieurs sujets ont été abordés, il n’est pas exclu que la situation au Bénin ne fasse objet de discussion. Avant cette rencontre, une délégation du président ivoirien conduite par le premier ministre était au domicile de Boni Yayi pour évoquer la situation. Une preuve que la crise préoccupe les dirigeants africains qui n’entendent pas rester lettre morte.

Cadres et notables s’impliquent

Dans l’après-midi du jeudi 20 juin, une délégation des cadres et sages de la commune de Tchaourou s’est rendue au Palais de la Présidence. Au menu : échanger avec le premier magistrat pour le retour de la paix et la quiétude dans le pays. Une démarche fort appréciée par le chef de l’Etat qui manifestement est très soucieux par la situation.

‘’C’est avec émotion et grand intérêt que je vous reçois. (…) Combien j’étais impatient de vous rencontrer’’, a laissé entendre le Président de la République. Dans une ambiance conviviale, les notables, au regard de la gravité des événements, ont imploré la clémence du chef de l’Etat à l’égard de toutes les personnes en détresse. Toutefois, les séances de sensibilisation pour ramener et consolider la paix, la coexistence et la cohésion nationale se poursuivront sans discontinuer. Un comité de cinq personnes a été mis sur pied pour œuvrer dans ce sens.

[su_heading size= »17″]A lire aussi: Bénin – rencontre Patrice Talon/sages de Tchaourou: un pardon sincère ou une ironie? [/su_heading]

A la suite de cette rencontre, une autre délégation de la commune de Savè conduite par le roi ADETUTU ONISHABE s’est rendue au cabinet présidentiel ce vendredi 21 juin au soir. A l’image de la précédente, elle s’inscrit dans le cadre de la résolution de la tension post-électorale.

Le Roi a rendu hommage aux éléments des forces de l’ordre et de défense pour leur sens élevé du devoir et le professionnalisme dont ils ont fait preuves tout au long des malheureux incidents. Devant les têtes couronnées de Savè, Patrice Talon a encore réitéré sa volonté de voir le Bénin retrouvé son calme d’antan. ‘’Le plus important aujourd’hui, c’est d’œuvrer à gommer très vite ce qui s’est passé’’. En réponse aux cadres de Savè, Patrice Talon a promis de plaider lui aussi auprès du Président de la République  garant des institutions et protecteur de la république afin qu’une solution soit trouvée à la situation.

La paix à l’unisson

La paix est le fondement imparable au développement. Nul n’a intérêt à voir le pays sombrer dans les violences. Et le chef de l’Etat l’a si bien compris en demandant pardon et en invitant les victimes au pardon. ‘’Que le peuple nous pardonne tous. Que la nation nous pardonne tous’’, a dit Patrice Talon face à ses hôtes venus de Savè. Peu de temps avant cette entrevue, une délégation de Tchaourou s’est rendue au domicile de Boni Yayi à la recherche des voies et moyens en vue de la consolidation de la paix et l’unité nationale.

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus