Cameroun: Paul Biya est-il le véritable père de Georges Gilbert Baongla ? Réponse

Des voix s’élèvent à nouveau sur l’identité de Georges Gilbert Baongla, l’homme qui se déclare être par ailleurs « le fils naturel aîné » du président Paul Biya. Selon les révélations de l’hebdomadaire Investigations de Nyassa Soleil, le président camerounais Paul Biya n’est pas le véritable père de Georges Gilbert Baongla. C’est en tout cas, ce qu’a fait savoir le journal dans sa parution du 13 juin 2019.

Alors qu’il fait objet de plusieurs poursuites notamment celle ayant conduit à sa récente arrestation par la police judiciaire, les questions liées à la vraie identité de Georges Gilbert Baongla demeurent une priorité pour l’hebdomadaire Investigations de Nyassa Soleil. Le Journal camerounais, à la page 6 de sa parution du 13 juin révèle que le fils d’Elisabeth Baongla, a profité de sa proximité physionomique avec le président de la République, de son standing de vie, voire du silence de Paul Biya pour faire passer sa thèse : « Elisabeth Baongla c’est le nom de sa défunte mère. Sage-femme très proche de feue Madame Jeanne Irène Biya épouse de M. Paul Biya, alors Premier ministre ».

L’hebdomadaire détaille également que : « Baongla avait été donné comme filleul à son baptême à Monsieur Paul Biya, à l’époque Premier ministre et ce, dû à l’étroitesse des rapports entre dame Élise Baongla, génitrice de Georges Gilbert Baongla, et Madame Jeanne Irène Biya. Par conséquent, Baongla n’a jamais été le fils de Paul Biya. Mais plutôt, Filleul », peut-on lire dans les colonnes du journal de la Mobil Omnisport.

Georges Gilbert Baongla incarcéré

Suite à une plainte du président directeur général du Groupe, Jean Pierre Amougou Géorge Gilbert Baongla a été interpellé dans l’après-midi du mercredi 29 mai 2019 à Yaoundé à bord de l’un de ses véhicules au quartier de Etoa Meki par la police judiciaire, et a comparu devant le parquet le Lundi 3 juin 2019. Plus tard, il a été déposé à la prison Centrale de Kondengui suite à sa détention préventive de 06 mois qui lui a été signifiée dans la nuit du lundi à mardi 4 juin 2019, par le procureur de la République du tribunal du centre administratif de Yaoundé, la capitale camerounaise. Affaire à suivre…

 

Les commentaires sont fermés.

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter En savoir plus